Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/09/2016

Témoignage retard cognitif, retard de langage + TDAH

Bonjour,

Vous trouverez ci-dessous un écrit d'une maman d'une enfant que nous avons aidé. L'admin de l'association Remedya 

""Voici un petit retour d'expérience.

Nous avons commencé la prise de complément alimentaire au mois d'avril pour notre fille MadLyn âgée de 6 ans (retard cognitif, retard de langage + TDAH). Parallèlement, nous avons mis en place des séances de réflexes archaïques à raison d'une séance une fois par mois avec une professionnelle et une séance de 15 mns tous les jours à la maison avec nous ses parents. L'évolution est excellente. Nous avons tous (parents, psychomotricien, orthophoniste) constaté que notre fille s'est assagie. Ses temps de concentration sont plus longs. Et les progrès sont là : en janvier dernier, le niveau de langage de notre fille de 6 ans était celui d'une enfant de deuxième trimestre de moyenne section de maternelle. Le bilan de septembre réalisé par l'orthophoniste lui attribue le niveau d'un élève de deuxième trimestre de grande section de maternelle. Elle a rattrapé un an en 7-8 mois.

Au mois de septembre, lors de la première séance de reprise (après deux mois de vacances), la psychomotricienne nous a demandé si notre fille était maintenant sous méthylphénidate tant elle avait réussi à se concentrer. Elle souhaite réaliser un nouveau bilan avec elle dans deux semaines tant elle a fait de progrès cette année.

L'hyperactivité et le TDA sont encore là, mais ils la freinent moins dans ses apprentissages, elle est capable d'apprentissages et c'est déjà une excellente nouvelle pour elle et pour nous ses parents ! Je ne sais pas si le crédit de tous ces progrès est à mettre sur le compte de la micronutrition uniquement. J'ai plutôt tendance à penser que c'est la conjugaison des deux ( dont les réflexes archaïques puisque les gros progrès correspondent en terme de dates) qui lui permet de fixer son attention et donc d'entrer de plain pied dans les apprentissages.

Je vous remercie énormément pour votre aide et votre action :o)"" Mme Lh

26/03/2016

Demande d'aide région parisienne

Bonjour,

Je vous prie de trouver ci-dessous (en italique) un écrit d'une maman que nous allons pouvoir aider. Bonne navigation sur ce blog ! L'admin 

"Je me permets de vous écrire ce jour car mon moral est au plus bas... Mon fils prend du méthylphénidate depuis un mois seulement et moi je culpabilise.

 Je viens de voir sa maîtresse qui me dit qu’il est plus concentré à l’école (il ne commente plus aussi fort ses erreurs et ses doutes sur ces exercices) mais il pleure beaucoup en classe. Il manque énormément de confiance en lui, et même s’il sait bien lire, il a beaucoup de mal a accepter de ne pas réussir un exercice en mathématiques par exemple.

 Je ne sais plus que faire. J'ai eu vos coordonnées par une maman qui est venue à un de vos groupe de parole. Elle m’a dit y avoir vu beaucoup de parents qui donnaient des compléments nutritionnels à leurs enfants et qui voyaient beaucoup de différence dans le comportement, beaucoup de progrès.

 Mon souci actuel est que je me pose trop de questions, j’ai l’impression d’avoir donné trop vite ce traitement à mon fils (même si les progrès en comportement en classe sont là) alors que j’ai attendu plus d’un an et demi...

 Je ne sais que faire. Y a-t-il des professionnels qui consultent en Région Parisienne ?? Comment se renseigner ???

 Merci en tous les cas, vos écrits me font comprendre beaucoup de choses, et même si mon fils n’est pas hyperactif mais « seulement » atteint de TDA avec impulsivité, je vois que je ne suis pas seule...

Bonne journée

Flo""

05/08/2014

Hyperactivité et déficit d'attention de l'enfant - Dr. Françoise Berthoud

Pourquoi tous ces enfants étiquetés « THADA » ? On estime leur nombre à vingt millions dans le monde, dont une majorité aux Etats-Unis. C'est un chiffre énorme qui représente beaucoup de souffrance et un très gros enjeu financier. Ces enfants expriment leur mal-être par leur comportement dérangeant pour les familles et la société en général. Leurs troubles sont-ils vraiment attribuables à une seule et unique cause ? Quel est leur profil psychologique ? Le traitement médicamenteux est-il la solution ? La Ritaline® et les médicaments analogues sont-ils exempts de risques ? Il est intéressant de réfléchir aux changements qui se sont produits dans nos sociétés, surtout depuis les années 1970. Quel est le rôle de la permissivité accrue au niveau de l'éducation ? Est-ce que la multiplication des vaccins, des postes de télévision, des téléphones portables... pendant la grossesse, a pu jouer un rôle ? Quelles sont les conséquences de la surmédicalisation de la naissance ? Quel rôle attribuer au fait que le taux de phosphates dans la nourriture industrielle a augmenté de 300 % en quelques années ? Les enfants actuels sont-ils plus sensibles aux éléments physiques pouvant perturber leur comportement ?

BiBiographie de l'auteur

Françoise Berthoud est médecin, pédiatre et homéopathe à la retraite. Elle se consacre à l'écriture, toujours intéressée par la santé des enfants, qu'elle propose de préserver de la médecine conventionnelle, grande prescriptrice de vaccins et de Ritaline.
Ce livre, très intéressant, permet d'aborder l'hyperactivité comme autre chose qu'une "maladie" que l'on traite - bien malheureusement - souvent avec des médicaments. Le Docteur Françoise Berthoud aborde tant le changement de la société dans laquelle nous vivons que l'alimentation, la dangerosité de certains médicaments, etc. Je recommande vivement ce livre qui est, de plus, très agréable à lire.

03/09/2013

Mes Nerfs en Paix : Recettes ressourçantes pour des enfants plus sereins Conseils, astuces et recettes pour les hyperactifs, les polyallergiques, etc.

Recettes ressourçantes pour des enfants plus sereins Conseils, astuces et recettes pour les hyperactifs, les polyallergiques, etc.  Découvrez comment un régime alimentaire finement modulé peut réduire les flambées qui, chez les enfants nerveux, se traduisent par un comportement à la limite du supportable. Un enfant insupportable est bien souvent un enfant qui ne supporte pas quelque chose... oui, mais quoi ? Et si les enfants que l'on dit nerveux ou même victimes de TDHA, souffrant de flambées nerveuses, digestives ou hormonales, ne faisaient qu'exprimer un choc en retour de la pollution insidieuse et généralisée qui sature leur alimentation et leur environnement ? Certains praticiens émettent l'hypothèse, relayée ici par Taty, que ces enfants-là pourraient recouvrer santé et équilibre nerveux pour autant qu'on en revienne à une alimentation révisée, car ces enfants pâtissent presque toujours de colopathie/dysbiose et d'une forme d'intolérance à l'histamine et à certains sucres. Taty propose des recettes pratiques pour suivre pendant quinze jours le programme Mes Nerfs en Paix dont elle a donné le soubassement théorique dans son topo Canaris de la Modernité (chez Aladdin). Ce plan alimentaire permet d'évaluer en une quinzaine si cette piste-ci convient à votre enfant. L'auteure explique comment identifier une série d'aliments « difficiles » et comment procéder par étapes pour éviter la série des additifs qui posent typiquement problème aux enfants nerveux. Pour reconquérir sa propre cuisine et offrir aux petits leurs aliments favoris sous une forme exempte des additifs et des plastigraisses qui poseraient souci, Taty propose des recettes pratiques et faciles à préparer pour tous, y compris les débutants pressés. Ce livre se feuillette et se butine en toute légèreté. 

30/07/2011

Ce blog vous a aidé? A votre tour d'aider les autres.

Bonjour

Si vous voulez témoigner des apports de ce blog sur votre vie au quotidien, il vous suffit de nous envoyer un email à l'adresse indiquée dans la colonne ci contre. Nous publierons vos témoignages le plus vite possible afin qu'ils puissent aider d'autres parents dans leur recherche de voie alternative à la prise en charge du tda avec et sans h.

L'admin