Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/03/2016

De 2012 à 2016 témoignage au fil du temps

Chers lecteurs,

Nous vous faisons partager (en italique) l'évolution d'Oskar sur plus de trois années. L'admin' 

Le 28 novembre 2012 à 10:54, ....@... a écrit :

Maman d 'un petit garçon de 6 ans, je viens me renseigner auprès de vous. Notre fils rencontre quelques problèmes depuis sa rentrée au cp. Nous sommes en ce moment en train de faire le point, bilan orthoptiste, orthophoniste, pour essayer de comprendre ce qui le gêne dans ses apprentissages. L'orthoptiste nous a envoyé chez l'ostéopathe et c'est cette dernière qui m'a parlé des compléments nutritionnels.

 Oskar n'est pas hyperactif, cependant il peut présenter à certaines périodes une agitation motrice importante, il a du mal à  se poser, doit bouger de façon quasi-permanente, et ne peut se concentrer longtemps en classe.

 Je souhaite vraiment aider mon petit garçon, et d'après mes lectures, il me semble que la nutrithérapie pourrait lui apporter un certain confort. Mon médecin généraliste n'étant pas très ouvert, c 'est surtout concernant la "mise en place du traitement" que les questions se posent, quel dosage? quel produit? combien de temps? 

Le 7 févr. 2013 à 13:20, ...@.... a  écrit :

" Comme promis je viens vous donner des nouvelles de mon petit Oskar qui est supplémenté depuis Décembre dernier. Je le trouve plus constant dans ces humeurs et globalement plus calme. La maitresse pour l'instant ne voit pas vraiment d'amélioration, mais il semblerait que plutôt que des troubles de l'attention, Oskar présente des troubles neuro-visuels et peut être également une dyspraxie (bilan ergothérapeute) prévu en Février. C'est en fait cela qui l'handicaperait très sérieusement dans sa scolarité.

Je me dis peut être à tort que si cela étaient des troubles de l'attention purs, la maitresse aurait remarqué une amélioration grâce au traitement… Vous l'aurez compris je suis un peu perdue… Il est très difficile de savoir où se trouve exactement le problème, je reste malgré tout patiente et continue bien évidemment le traitement. Le bilan d'une dyspraxie est une "affaire pluri-disciplinaire" j'attends donc de voir ce que me dira l'ergothérapeute… Déjà pour l'orthophoniste, après bilan, il n'existe pas de problème concernant son domaine, elle m'a toutefois conseillé de voir un ergo ou un psycho-motricien, puisqu'il est clair qu'il présente de façon certaine des soucis au niveau du graphisme. Certains jours, je désespère un peu, mon petit garçon doute beaucoup de lui et me dit parfois qu'il n'est pas comme les autres. Je l'aide autant que je le peux, nous l'encourageons et le soutenons le mieux possible, sa maitresse aussi fait preuve de beaucoup de bonne volonté. Il n'en reste pas moins qu'aider son enfant quand on ne sait pas vraiment ce qu'il se passe n'est pas aisé. J'essaie de dédramatiser le plus possible, me dit que nous avons de la chance que ce soit pris si tôt, que son année de CP est pour lui et pour nous, l'année ou nous faisons le point, pour mettre en place toutes les aides dont il aura besoin.

J'aurai tellement aimé pouvoir vous dire que tout allait bien mieux, mais le chemin promet d'être long… je vous redonnerais de nos nouvelles bientôt. Je vous souhaite le meilleur, je sais aussi que votre combat pour tous ces enfants est loin d'être facile. 

Une dernière précision j'ai eu un accouchement difficile.

Le 1 mars 2013 10:42:31  ...@....a  écrit :

 Savez vous s'il est possible qu'avec la micronutrition, une certaine agitation réapparaisse? En effet depuis une semaine, Oskar recommence a beaucoup bouger alors qu' il était beaucoup plus posé ces derniers mois."

Le 3 avril 2013 10:20:58 UTC+2 ....@.... a  écrit :

Juste pour vous dire que la solution buvable a bien fonctionné et en seulement quelques prises! J'avais écrit au médecin auteur du livre que vous m'aviez conseillé pour lui demander s'il était possible d'en donner à un enfant et pour connaitre la posologie. Elle m'a aussi répondu par écrit car ses consultations sont à Paris et qu'elle voit très peu d'enfants. 

Je lui en ai donné 5 gouttes par jour jusqu'à ce que l'agitation s'amoindrisse et déjà au bout de 2 jours cela c'était amélioré!  J'ai continué ce traitement quelques jours puis j'ai arrêté, pour l'instant je ne lui en ai pas redonné.

Je sais maintenant qu'il suffit d'en donner quelques jours de  si l'agitation redevient importante pour que tout rentre dans l'ordre. Ces gouttes aidant à l'absorption de son traitement par les cellules.

Oskar fait des progrès, cela a été souligné par son instit, on est super contents et lui est tout fier! "

Le 11 Apr 2013 19:10:27 ...@.... 

"Pas de problème, vous pouvez transmettre mes coordonnées à cette maman de 4 enfants adhérente de l'asso puisqu'un de ses enfants présente le même profil qu'Oskar."

Le 8 août 2013 11:53:14 ...@.... a écrit 

"Oskar a bien terminé son année scolaire, il a fait beaucoup de progrès, nous poursuivons bien évidemment la micronutrition".

Le 27 mars 2016 à 18:25, ....@... a écrit :

"Oskar va bien Il fait partie des meilleurs élèves de sa classe de CM1, nous continuons à lui donner de la micronutrition. Nous lui donnons aussi une solution buvable lorsque malgré tout il rentre dans une petite phase d agitation. 

Sa maîtresse nous signale parfois qu' il a du mal à rester concentré mais cela ne l empêche pas de travailler sérieusement et d avoir de bons acquis. "

Commentaire de l'association : nous avons communiqué à notre adhérente plusieurs pistes concernant l'aide au déficit d'attention

26/03/2016

Demande d'aide région parisienne

Bonjour,

Je vous prie de trouver ci-dessous (en italique) un écrit d'une maman que nous allons pouvoir aider. Bonne navigation sur ce blog ! L'admin 

"Je me permets de vous écrire ce jour car mon moral est au plus bas... Mon fils prend du méthylphénidate depuis un mois seulement et moi je culpabilise.

 Je viens de voir sa maîtresse qui me dit qu’il est plus concentré à l’école (il ne commente plus aussi fort ses erreurs et ses doutes sur ces exercices) mais il pleure beaucoup en classe. Il manque énormément de confiance en lui, et même s’il sait bien lire, il a beaucoup de mal a accepter de ne pas réussir un exercice en mathématiques par exemple.

 Je ne sais plus que faire. J'ai eu vos coordonnées par une maman qui est venue à un de vos groupe de parole. Elle m’a dit y avoir vu beaucoup de parents qui donnaient des compléments nutritionnels à leurs enfants et qui voyaient beaucoup de différence dans le comportement, beaucoup de progrès.

 Mon souci actuel est que je me pose trop de questions, j’ai l’impression d’avoir donné trop vite ce traitement à mon fils (même si les progrès en comportement en classe sont là) alors que j’ai attendu plus d’un an et demi...

 Je ne sais que faire. Y a-t-il des professionnels qui consultent en Région Parisienne ?? Comment se renseigner ???

 Merci en tous les cas, vos écrits me font comprendre beaucoup de choses, et même si mon fils n’est pas hyperactif mais « seulement » atteint de TDA avec impulsivité, je vois que je ne suis pas seule...

Bonne journée

Flo""

15/03/2016

Un exemple de demande de prise en charge

Voici un copié/collé d'une demande faite sur notre formulaire de contact (situé en colonne de droite).

"Bonjour, Je suis parent d’un enfant diagnostiqué TDA/H et je suis également inquiet pour le reste de la fratrie. Probablement suis-je également concerné moi-même si j’en crois les résultats donnés par les différents questionnaires disponibles sur internet. Le médecin propose pour l’enfant diagnostiqué du méthylphénidate à dose « raisonnable » et révisable avec fenêtres thérapeutiques (il serait traité seulement les jours d’école). Je souhaiterai essayer avant la mise en place du protocole une supplémentation en compléments nutritionnels et si cela existe des traitements à base de plantes "

20/10/2013

Quelle supplémentation en micronutriments des femmes enceintes ?

La majorité d'entre nous se prépare pour un voyage qu'il soit grand ou petit mais peu se préparent à la grande aventure humaine qu'est la grossesse. Il est important pourtant de renforcer les gènes et de pallier aux carences en vitamine et autre dès le désir de grossesse et ce autant pour la mère que pour le père.

Source :www.medscape.fr/  Brigitte Blond 22 mars 2012 

Citer : "Organisé à l'initiative du Dr Christine Van Egroo, nutritionniste, le 1er Congrès de médecine périconceptionnelle In Utero "  a permis de faire le point sur les indications de la supplémentation en période périconceptionnelle, en fonction des carences des femmes françaises et des corrélations entre déficit d'apports et pathologies de la mère et/ou de l'enfant.

Les femmes enceintes en France sont manifestement en déficit d'apport d'un certain nombre de micronutriments........ toute substance ingérée peut laisser des traces, indirectement sur la machinerie épigénétique ou directement des marques épigénétiques, qui peuvent perdurer et dont on ne sait pas si leurs effets sont réversibles… . »

>Pourquoi une supplémentation ? 

La vitamine D en fin de grossesse

L'iode et les folates à cette période cruciale, périconceptionnelle

Le fer, à doser en début de grossesse

Lire l'article en entier (gratuit mais sous abonnement) medscape.fr/pediatrie