Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/11/2012

Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux des professeurs Even et Debré

Description de l'ouvrage

13 septembre 2012 Documents
Après les affaires de l’hormone de croissance, du Vioxx, de l’Isoméride du Mediator, et de plusieurs médicaments retirés du marché en quelques mois, une véritable, mais salutaire inquiétude s’est manifestée dans la population concernant l’utilité et les risques des traitements. La publication soudaine de listes de médicaments “sous surveillance renforcée”, dont beaucoup, inutiles ou dangereux, devraient avoir disparu depuis longtemps, souligne la timidité ou l'incompétence des pouvoirs publics et a fait monter d’un cran l’anxiété des patients. Les professeurs Even et Debré ont donc décidé de passer en revue les 4.000 médicaments sur le marché et d’identifier ceux qui sont efficaces, ceux qui le sont moins, ceux qui ne le sont pas du tout et, parallèlement, d’analyser leur degré de toxicité éventuelle intrinsèque et celle qui pourrait résulter des interactions entre eux, de l’âge des malades et des pathologies associées et préciser quel pays les a découverts, leur prix et leur coût pour la Sécurité Sociale. Ce guide, écrit pour les malades et parfois les médecins généralistes, ne peut évidemment répondre dans le détail à toutes les questions, mais il peut alerter, aider et, en cas de doute, conduire à consulter son médecin. Il devrait aussi aider les politiques à revoir et contrôler réellement le monde délirant des médicaments, ses milliers de médicaments inutiles, ses centaines dangereux.
 
Ritaline et concerta font partie des 58 médicaments dangereux cités !

12/10/2012

Coup de coeur octobre 2012

Deux professeurs de médecine français viennent de faire un livre référence (le Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux) dans lequel ils recensent 50 % de médicaments inutiles, 20 % de mal tolérés et 5 % de "potentiellement très dangereux". Ils en extraient, une liste de 56 médicaments à retirer dans l'intérêt des malades, sans tenir aucun compte de l'impact industriel ou des chantages à l'emploi. Parmi ceux-ci figurent des médicaments psychiatriques et neurologiques: des antidépresseurs, qui selon ce guide, présentent des risques importants d'accidents psychiatriques (hallucinations, violences, suicides).Les psychostimulants Ritaline et Concerta (méthylphénidate) dont la prescription est controversée pour les troubles de l'attention chez l'enfant. Vous ne pouvez vous imaginer le soulagement de voir dénoncé les redoutables dérives d'une médecine technocratique, monopoliste, financiarisée et industrialisée à outrance. Ce guide ravive la mémoire des praticiens selon laquelle SCIENCE SANS CONSCIENCE N'EST QUE RUINE DE L’ÂME.