Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/01/2017

Demande d'aide d'un papa

Bonjour,

Je vous écris pour notre fils. 

Il est dyslexique, présente des difficultés de l’attention et de la concentration. En primaire CE2 et CM1, il a été sous méthylphénidate et nous l’avons arrêté car il ne la supportait plus. Depuis, il est suivi chez une orthophoniste et nous avons fait faire un bilan au CHU de notre ville qui nous conseille un suivi chez un psychologue qui pourrait l’aider. Cette année Ronan est en 4 ieme au collège R ... A  et perd un peu pied dans les apprentissages : cela se traduit aussi par de l’agitation en classe. Il aurait besoin d’aide cette année.

Je précise qu'il a été adopté. Il est originaire d'un pays en voie de développement. 

Nous souhaiterions qu'il suive un traitement en micronutrition, pouvez vous nous indiquer l'apport de votre association dans son cas ?

Merci.  

Mr Johann B 

20/09/2016

Demande d'aide de Toulouse

Veuillez trouver ci-dessous un message d'une maman.

"J'ai trouvé vos coordonnées sur un forum santé.

Mon fils de 7 ans 1/2 bouge également énormément : neurologues, psys, psychomotricité et j'en passe.. Les institutrices en ont assez....! Les médecins pensent qu'il n'est pas complètement hyperactif mais le comble c'est qu'ils veulent tout de même le mettre sous méthylphénidate ! Cela fait des années que je galère...Je refuse de lui donner ce traitement. Le pédiatre et le neurologue me laissent tomber, me disant qu'ils ne peuvent plus rien pour nous....Je dois accepter leur traitement  ou me débrouiller toute seule !! Comment faire pour trouver un Docteur qui utilise une alternative ?  Je ne sais pas trop quoi donner à mon fils comme magnésium. Il n'avale pas les cachets.   Je ne sais pas par quelles doses donner exactement afin d'essayer d'aider mon fils. Il pèse 21 kg. Concernant la vie courante de mon fils, il a déjà des horaires réguliers et des repas équilibrés. Il n'aime pas les friandises et ne boit jamais de sodas ou autre du genre. Il ne joue à aucun jeux vidéos car cela ne l'attire pas du tout.

Depuis un mois, je lui donne des gélules des Laboratoires H....... .  J'ouvre les gélules dans de la compote et il les prends bien. Il est mignon car cela sent vraiment beaucoup le poisson...et il les prends quand même ! Il est un petit peu plus posé depuis qu'il prend ce traitement. Mais en classe, il gigote toujours autant. J'ai vu la maîtresse, et elle m'a dit que s'il devenait trop perturbant, il faudrait en reparler....

Je vous remercie beaucoup pour votre soutien. Ellyn J...." 

18/09/2016

Témoignage retard cognitif, retard de langage + TDAH

Bonjour,

Vous trouverez ci-dessous un écrit d'une maman d'une enfant que nous avons aidé. L'admin de l'association Remedya 

""Voici un petit retour d'expérience.

Nous avons commencé la prise de complément alimentaire au mois d'avril pour notre fille MadLyn âgée de 6 ans (retard cognitif, retard de langage + TDAH). Parallèlement, nous avons mis en place des séances de réflexes archaïques à raison d'une séance une fois par mois avec une professionnelle et une séance de 15 mns tous les jours à la maison avec nous ses parents. L'évolution est excellente. Nous avons tous (parents, psychomotricien, orthophoniste) constaté que notre fille s'est assagie. Ses temps de concentration sont plus longs. Et les progrès sont là : en janvier dernier, le niveau de langage de notre fille de 6 ans était celui d'une enfant de deuxième trimestre de moyenne section de maternelle. Le bilan de septembre réalisé par l'orthophoniste lui attribue le niveau d'un élève de deuxième trimestre de grande section de maternelle. Elle a rattrapé un an en 7-8 mois.

Au mois de septembre, lors de la première séance de reprise (après deux mois de vacances), la psychomotricienne nous a demandé si notre fille était maintenant sous méthylphénidate tant elle avait réussi à se concentrer. Elle souhaite réaliser un nouveau bilan avec elle dans deux semaines tant elle a fait de progrès cette année.

L'hyperactivité et le TDA sont encore là, mais ils la freinent moins dans ses apprentissages, elle est capable d'apprentissages et c'est déjà une excellente nouvelle pour elle et pour nous ses parents ! Je ne sais pas si le crédit de tous ces progrès est à mettre sur le compte de la micronutrition uniquement. J'ai plutôt tendance à penser que c'est la conjugaison des deux ( dont les réflexes archaïques puisque les gros progrès correspondent en terme de dates) qui lui permet de fixer son attention et donc d'entrer de plain pied dans les apprentissages.

Je vous remercie énormément pour votre aide et votre action :o)"" Mme Lh

07/09/2016

Demande de la dernière adhérente de notre association

Bonsoir, Notre association Remedya compte bien aider cette maman qui se trouve bien dépourvue. J'espère pouvoir vous donner de bonnes nouvelles pour la fin du premier trimestre scolaire. L'admin'  

Bonjour,

Je suis maman d'un garçon age de 9 ans bientôt 10 il est actuellement suivi dans un centre medico psychologique mais depuis peu, il a été vu par 2 neuropediatre qui ont diagnostique une hyperactive avec trouble de la concentration car il a des soucis a l'ecoles il pousse des cris et se met difficillement au travail il n'est pas du tout organise et manque de maturité il est aussi très difficile a la maison (répond,insolent...) donc par rapport a son comportement a l'école et a la maison le neuropsychiatre m'a propose de le mettre sous retaline je suis perdue je ne sais pas quoi faire car apparement son comportement pourrai changer mais alors in n'aura plus sa personnalité ! Sans compter des effets indésirables et le retard de croissance je ne sais plus quoi faire !

25/07/2016

Dix ans !

Chers lecteurs,

Et oui, cela fait 10 ans que notre fils bénéficie des bienfaits des compléments nutritionnels pour son hyperactivité avec déficit d'attention. Nous avions connu fin juin un médecin qui revenait d'une formation aux U S A. Nous sommes partis en juillet en vacances au bord du lac d'Evian. Et voilà que 15 jours après le début du traitement je m'entend dire à mon mari "tu as vu comme il est calme ! C'est auprès d'un lac qu'on doit vivre et non pas à côté de la mer." Et tout de suite de me raviser "non, ça n'a rien à voir avec son environnement, c'est le traitement à base de minéraux et acide aminé".

Nous avons connu avant une errance thérapeutique de sa naissance à 2006. Il a eu son bac Scientifique l'an dernier. Cette année il a fini sa Prépa. Il effectue en ce moment un stage professionnel. Dire que son enseignante de Grande Section de Maternelle lui avait prédit un futur de délinquant. Que de chemin parcouru!

Vous êtes sur un blog mais comme pour les trains qui arrivent à l'heure, il n'y a pas d’événements à vous narrer. Nous avons voulu avec mon mari que cela se sache néanmoins. Avec d'autres parents aidés, nous avons donc créée  une association. Vous pouvez nous retrouver en suivant ce lien : Association Remedya

Bonne navigation sur nos sites !

L'admin

04/07/2016

Un nouveau complément nutritionnel contre le tdah

Bonjour

Voilà un mois et demi que notre famille teste un nouveau complément nutritionnel contre le tdah. Il est sans OGM, sans lactose. Il est aussi hautement assimilable. Le nom est réservé à nos adhérents d'aujourd'hui et d'hier car il a déjà été en rupture de stock. Certains nous écrivent pour nous demander si c'est XXX mais non il ne commence pas par un M, il n'a pas non plus un chiffre dans son appellation.

Il aide aussi en cas d'épilepsie.

Ce que je peux en dire est que sa formulation reprend les préparations magistrales du premier médecin micronutrionniste de mes enfants (en 2006).  Il est certes d'un coût certain mais d'un bon rapport qualité prix car il contient à lui seul des minéraux, un acide aminé et des vitamines.

Vous pouvez aussi nous retrouver sur Association Remedya

Les commentaires sont ouverts (cliquer sur ce mot ci-dessous).

L'admin de l'association Remedya.

19/06/2016

Demande d'aide d'une maman juin 2016

Bonjour,

Voici ci-dessous le copié/collé d'un mail d'une de nos dernières adhérentes. Nous espérons lui apporter une aide d'autant plus efficace qu'un nouveau complément nutritionnel spécial TDAH vient de sortir en France. Il est d'une meilleure absorption que ses prédécesseurs et peut être administré dès l'âge de 4 ans. 

Bien cordialement

Marie Association Remedya

" Mon fils de 5.5 ans vient d'être diagnostiqué TDAH par le psychiatre qui le suit depuis plus d'un an.

Evolution de mon fil depuis sa naissance:

- dès la naissance, il avait le sommeil léger et se réveillait au moindre bruit.

- Il a peur du noir.

- Il a une émotivité intense, aussi bien positive que négative.

- Il n'a jamais su "marcher" mais a toujours couru ( au risque de se faire mal).

- Il  bouge beaucoup, ne sait pas rester en place et il fait très souvent du bruit avec sa bouche.

- Dès son entrée en petite section à 3 ans, nous avons été alerté par la maîtresse sur son comportement ( ne pas tenir en place, faire du bruit, ne pas écouter les consignes et ne pas participer à la vie du groupe). Nous avons vu un pédopsychiatre et une psychomotricienne sans réel amélioration.

- A 4 ans en moyenne section, les difficultés augmentent et nous sommes orienté vers un autre psychiatre qui lui diagnostique une hyperactivité. Depuis il a un traitement à base de Risperdone ( qui à se jour ne lui fait plus aucun effet positif pour l'école).

- Cette année à 5 ans en grande section, le début était plutôt bien  mais à partir de Janvier  il n'y arrive plus: beaucoup de bruit, de mouvements. Il perturbe le bon fonctionnement du groupe scolaire...Il n'arrive pas à se poser seul sur son travail, il ne finit pas ou difficilement ce qu'il commence. Nous avons été convoqués pour savoir ce qu'il se passe pour Alec. La solution de l'école est de le faire sortir de la salle de classe pour qu'il se calme et qu'il revienne plus posé.

 Il n'a pas confiance en lui et se dévalorise en permanence.

Depuis son psychiatre lui a doublé son traitement mais cela n'a l'air de ne faire aucun effet.Il nous dit qu'il doit être TDAH et il nous envoie faire des examens sur 3 jours dans un hôpital Neurologique. En fonction des résultats il nous a dit que notre fils aura un traitement type méthylphénidate!

 Voulant absolument éviter cela je me renseigne sur d'autres types de traitement et c'est là que j'ai trouvé votre blog. Du coup j'aimerai explorer cette voie d'autant que moi même je suis une personne stressée, nerveuse et je me réveille presque toutes les nuits en ayant beaucoup de mal à me rendormir. Et lors de ma grossesse s'est rajouté à cela  la fatigue, l'angoisse et des crampes.

21/05/2016

Témoignage magnésium et épilepsie

Bonjour 

Une nouvelle forme de magnésium est préconisée en cas d'épilepsie.   

Je viens d'avoir au téléphone le papa d'Adam, 4 ans. Ils sont vraiment très contents de nos conseils.

Le petit ne convulse plus depuis plusieurs mois. Il s'est dit confus de ne pas avoir fait de retour avant. Il se dit acteur de cette nouvelle information. Il en parle autour de lui, se rend compte à quel point c'est dur de convaincre, de trouver une salle 

Leur fils n'a plus du tout la jambe raide Ils estiment aussi qu'il faut adopter une démarche globale, que des comprimés ne font pas tout et qu'il faut que le jeune épileptique évolue dans un contexte le plus favorable possible

à bientôt

Marie Association Remedya

Retrouvez nous sur www.remedya.hautetfort.com

16/05/2016

Nouveau : Commercialisation d'un magnésium spécial tdah et épilepsie !

Bonjour,

Nous venons d'être informés de la mise sur le marché français d’un nouveau magnésium spécialement formulé en cas de tda avec et sans h et en cas d' épilepsie.

Vous voulez en savoir plus ? 

- soit notre association propose d'écrire à votre médecin traitant pour l'en informer, ainsi merci de nous envoyer une enveloppe libellée à son adresse avec des timbres postaux.   

- soit vous pouvez obtenir son nom en devenant sympathisant de l'association ( auquel cas merci de nous faire parvenir un chèque de 15€/an).

- soit vous pouvez devenir adhérent de notre association pour 35€/an (ré-adhésion à 15€) afin d'avoir des informations plus personnalisées (la fiche est sur le côté pour la version ordinateur)

Voici notre adresse postale : Association REMEDYA rue Robert Koch, BP7252, 34090 MONTPELLIER CEDEX 4 

 

Bien à vous 

Marie 

Nb vous pouvez laisser un commentaire en cliquant sur ce mot en bas de ce billet 

16/04/2016

Demande d'aide d'un parent- avril 2016

Mon fils de 7 ans a été diagnostiqué TDAH (il est surtout très dispersé). Il est en échec scolaire et relationnel .

Il a aussi des tocs ,des bloquages et des  troubles alimentaires depuis la naissance, il ne pèse que 17 kgs pour 1m10.

Il est traité par méthylphénidate.

Ce traitement ne l'a pas aidé sur le plan scolaire mais je dois avouer qu'il y a une nette amélioration sur le plan relationnel, il est depuis invité aux anniversaires !

J'ai découvert par hasard votre blog et depuis 6 semaines je lui donne journaliérement des compléments nutritionnels. Je dois avouer qu'il y a une nette amélioration au niveau scolaire et surtout au niveau de sa concentration, il est  beaucoup plus réceptif et se donne beaucoup plus de peine dans ses tâches journalières.

C'est la première fois que je trouve une nette amélioration car avant j'ai tout essayé (régimes alimentaires ,kinésiologie, psychotérapie etc etc...)

J'ai parlé de cela à ma pédiatre qui n'est pas vraiment réceptive à ce type de traitement et me dit que je peux mettre en danger (intoxication ) mon fils avec de telles doses!

Je suis un peu perdue , j'aimerai beaucoup persévérer dans ce sens mais je ne sais pas à qui m'adresser.

 

Je me demande aussi si il y a une corrélation entre son petit gabarit et son retard "intellectuel "

 

05/04/2016

Newsletter avril 2016

Bonjour, Cette note s'obtient via ce lien : nous écrire 

Bien cordialement L'admin

 

04/04/2016

Echanges salés

Bonjour,

J'échange en ce moment avec une maman qui habite face à l'océan atlantique. Son garçon est "monté sur pile" une bonne partie de l'année. Je lui ai livré mon explication : les bains de mer le calme. Mais encore faut il que l'eau soit assez chaude.

Il m'est alors revenu un essai que j'avais voulu faire sur une copine de ma fille. Cette petite était non seulement une "Zébulon" toujours en mouvement mais en plus elle ne dormait pas ou si peu. Nous c'était depuis 2006 que nos enfants étaient sous micronutrition/nutrithérapie. J'ai su qu'elle était allée à une soirée pyjama avec d'autres amies. Je me suis dit que cette petite n'était perturbée la nuit que chez elle. J'ai proposé alors à sa maman d'échanger nos filles de 7 ans. Cela a commencé très fort car contrairement à ce que m'avait dit sa maman elle était difficile pour le repas. Je savais par contre qu'il fallait que je trouve une parade autre que des comprimés/poudre/sirop car sa maman m'avait averti qu'elle refusait d'avaler ce genre de traitement. J'avais donc acheté du sel de nigari. J'ai d'abord tenté de l'endormir. Rien n'y a fait (ambiance feng Shui, musique sophro, douce histoire ...). Je l'ai laissée dans la chambre mais elle faisait trop de bruit. J'ai donc fait couler un bain et mis le sel de nigari. Elle a été très contente d'y aller (j'avais prévu de rester près d'elle donc on lui avait donné un maillot de bain). Mais contrairement à notre fille qui y restait tranquille, elle s'est tout de suite agitée. J'ai essayé de lui parler doucement en pure perte. Et tout d'un coup, elle détache ses longs cheveux, les trempe bien dans l'eau et là je me dis que j'avais prévu beaucoup de choses mais pas ça : elle a donc éclaboussé toute notre salle de bain. Ce fut comme si j'avais passé une serpillère sur les murs, le plafond. Le sol était aussi glissant qu'une patinoire. Elle a continué à répandre de l'eau en faisant des splashs avec ses mains. Sauf que là difficile d'aller direct au lit avec cette longue chevelure épaisse et trempée. Donc j'ai d'abord séché ses cheveux. Elle a fini par dormir un peu. Au matin ma salle de bain était nettoyée, séchée. Mon mari et mon fils avaient très peu dormis (bruits du sèche cheveux notamment) quant à moi, n'en parlons pas. Sa maman est venue me ramener ma fille assez tôt. Elle avait certes enfin fait une nuit complète depuis des lustres mais elle était inquiète. Je n'ai fait aucun commentaire. Elle a dû voir mes cernes car elle non plus. Elles sont parties pour notre plus grand soulagement. Nos filles ont ensuite été moins copines. C'est surtout dû au fait que la notre avait fait d'énormes progrès grâce à son traitement et qu'elle était intégrée. L'autre petite fille soit restait seule dans la cour ou essayait de se faire accepter par les garçons. 

Voilà, j'étais pleine de bonne volonté pour aider mais quel échec. Néanmoins depuis de nouveaux produits ont été commercialisé depuis et je pense que j'aurai pu soulager Mélanie avec. 

Une dernière chose, personne de notre maisonnée n'a crié, tempêté, ni ne s'est énervé cette nuit là. Nous prenons tous des compléments nutritionnels enfin tout particulièrement cette soirée là .... 

Bien à vous

Marie 

Retrouvez nous aussi sur remedya.fr

 

 

 

 

30/03/2016

De 2012 à 2016 témoignage au fil du temps

Chers lecteurs,

Nous vous faisons partager (en italique) l'évolution d'Oskar sur plus de trois années. L'admin' 

Le 28 novembre 2012 à 10:54, ....@... a écrit :

Maman d 'un petit garçon de 6 ans, je viens me renseigner auprès de vous. Notre fils rencontre quelques problèmes depuis sa rentrée au cp. Nous sommes en ce moment en train de faire le point, bilan orthoptiste, orthophoniste, pour essayer de comprendre ce qui le gêne dans ses apprentissages. L'orthoptiste nous a envoyé chez l'ostéopathe et c'est cette dernière qui m'a parlé des compléments nutritionnels.

 Oskar n'est pas hyperactif, cependant il peut présenter à certaines périodes une agitation motrice importante, il a du mal à  se poser, doit bouger de façon quasi-permanente, et ne peut se concentrer longtemps en classe.

 Je souhaite vraiment aider mon petit garçon, et d'après mes lectures, il me semble que la nutrithérapie pourrait lui apporter un certain confort. Mon médecin généraliste n'étant pas très ouvert, c 'est surtout concernant la "mise en place du traitement" que les questions se posent, quel dosage? quel produit? combien de temps? 

Le 7 févr. 2013 à 13:20, ...@.... a  écrit :

" Comme promis je viens vous donner des nouvelles de mon petit Oskar qui est supplémenté depuis Décembre dernier. Je le trouve plus constant dans ces humeurs et globalement plus calme. La maitresse pour l'instant ne voit pas vraiment d'amélioration, mais il semblerait que plutôt que des troubles de l'attention, Oskar présente des troubles neuro-visuels et peut être également une dyspraxie (bilan ergothérapeute) prévu en Février. C'est en fait cela qui l'handicaperait très sérieusement dans sa scolarité.

Je me dis peut être à tort que si cela étaient des troubles de l'attention purs, la maitresse aurait remarqué une amélioration grâce au traitement… Vous l'aurez compris je suis un peu perdue… Il est très difficile de savoir où se trouve exactement le problème, je reste malgré tout patiente et continue bien évidemment le traitement. Le bilan d'une dyspraxie est une "affaire pluri-disciplinaire" j'attends donc de voir ce que me dira l'ergothérapeute… Déjà pour l'orthophoniste, après bilan, il n'existe pas de problème concernant son domaine, elle m'a toutefois conseillé de voir un ergo ou un psycho-motricien, puisqu'il est clair qu'il présente de façon certaine des soucis au niveau du graphisme. Certains jours, je désespère un peu, mon petit garçon doute beaucoup de lui et me dit parfois qu'il n'est pas comme les autres. Je l'aide autant que je le peux, nous l'encourageons et le soutenons le mieux possible, sa maitresse aussi fait preuve de beaucoup de bonne volonté. Il n'en reste pas moins qu'aider son enfant quand on ne sait pas vraiment ce qu'il se passe n'est pas aisé. J'essaie de dédramatiser le plus possible, me dit que nous avons de la chance que ce soit pris si tôt, que son année de CP est pour lui et pour nous, l'année ou nous faisons le point, pour mettre en place toutes les aides dont il aura besoin.

J'aurai tellement aimé pouvoir vous dire que tout allait bien mieux, mais le chemin promet d'être long… je vous redonnerais de nos nouvelles bientôt. Je vous souhaite le meilleur, je sais aussi que votre combat pour tous ces enfants est loin d'être facile. 

Une dernière précision j'ai eu un accouchement difficile.

Le 1 mars 2013 10:42:31  ...@....a  écrit :

 Savez vous s'il est possible qu'avec la micronutrition, une certaine agitation réapparaisse? En effet depuis une semaine, Oskar recommence a beaucoup bouger alors qu' il était beaucoup plus posé ces derniers mois."

Le 3 avril 2013 10:20:58 UTC+2 ....@.... a  écrit :

Juste pour vous dire que la solution buvable a bien fonctionné et en seulement quelques prises! J'avais écrit au médecin auteur du livre que vous m'aviez conseillé pour lui demander s'il était possible d'en donner à un enfant et pour connaitre la posologie. Elle m'a aussi répondu par écrit car ses consultations sont à Paris et qu'elle voit très peu d'enfants. 

Je lui en ai donné 5 gouttes par jour jusqu'à ce que l'agitation s'amoindrisse et déjà au bout de 2 jours cela c'était amélioré!  J'ai continué ce traitement quelques jours puis j'ai arrêté, pour l'instant je ne lui en ai pas redonné.

Je sais maintenant qu'il suffit d'en donner quelques jours de  si l'agitation redevient importante pour que tout rentre dans l'ordre. Ces gouttes aidant à l'absorption de son traitement par les cellules.

Oskar fait des progrès, cela a été souligné par son instit, on est super contents et lui est tout fier! "

Le 11 Apr 2013 19:10:27 ...@.... 

"Pas de problème, vous pouvez transmettre mes coordonnées à cette maman de 4 enfants adhérente de l'asso puisqu'un de ses enfants présente le même profil qu'Oskar."

Le 8 août 2013 11:53:14 ...@.... a écrit 

"Oskar a bien terminé son année scolaire, il a fait beaucoup de progrès, nous poursuivons bien évidemment la micronutrition".

Le 27 mars 2016 à 18:25, ....@... a écrit :

"Oskar va bien Il fait partie des meilleurs élèves de sa classe de CM1, nous continuons à lui donner de la micronutrition. Nous lui donnons aussi une solution buvable lorsque malgré tout il rentre dans une petite phase d agitation. 

Sa maîtresse nous signale parfois qu' il a du mal à rester concentré mais cela ne l empêche pas de travailler sérieusement et d avoir de bons acquis. "

Commentaire de l'association : nous avons communiqué à notre adhérente plusieurs pistes concernant l'aide au déficit d'attention

26/03/2016

Demande d'aide région parisienne

Bonjour,

Je vous prie de trouver ci-dessous (en italique) un écrit d'une maman que nous allons pouvoir aider. Bonne navigation sur ce blog ! L'admin 

"Je me permets de vous écrire ce jour car mon moral est au plus bas... Mon fils prend du méthylphénidate depuis un mois seulement et moi je culpabilise.

 Je viens de voir sa maîtresse qui me dit qu’il est plus concentré à l’école (il ne commente plus aussi fort ses erreurs et ses doutes sur ces exercices) mais il pleure beaucoup en classe. Il manque énormément de confiance en lui, et même s’il sait bien lire, il a beaucoup de mal a accepter de ne pas réussir un exercice en mathématiques par exemple.

 Je ne sais plus que faire. J'ai eu vos coordonnées par une maman qui est venue à un de vos groupe de parole. Elle m’a dit y avoir vu beaucoup de parents qui donnaient des compléments nutritionnels à leurs enfants et qui voyaient beaucoup de différence dans le comportement, beaucoup de progrès.

 Mon souci actuel est que je me pose trop de questions, j’ai l’impression d’avoir donné trop vite ce traitement à mon fils (même si les progrès en comportement en classe sont là) alors que j’ai attendu plus d’un an et demi...

 Je ne sais que faire. Y a-t-il des professionnels qui consultent en Région Parisienne ?? Comment se renseigner ???

 Merci en tous les cas, vos écrits me font comprendre beaucoup de choses, et même si mon fils n’est pas hyperactif mais « seulement » atteint de TDA avec impulsivité, je vois que je ne suis pas seule...

Bonne journée

Flo""

22/03/2016

Suite à la consultation d'un psychiatre de la région Rhône-Alpes

Bonjour ou bonsoir,

Cette semaine nous proposons à nos lecteurs une petite série de témoignages sur la prise en charge d'un psychiatre qui s'est penché sur les bienfaits de la micronutrition et de la phytothérapie.

Profil : Né en 2000 Déficit attentionnel avec impulsivité et hyperactivité, surdoué. Autour de 50 kgs

Conseil de micronutrition à répartir matin/soir.
"Avec 3 cp il se concentre, il a de meilleures notes, il est plus zen, meilleur moral, plus zen, relaxé, plus concentré en cours, il ne décroche plus en cours, il s'énerve moins à la maison."

Retrouvez nous aussi sur Association remedya 

11/11/2015

Témoignage de novembre 2015

Bonjour

Voici ci dessous le témoignage d'une de nos dernières adhérentes. La maman de cette petite fille a fait connaissance avec nous en mars 2015. Au départ, elle a été aidée par un médecin bénévole. Là nous lui avons donné les coordonnées d'un spécialiste qui propose des consultations à distance. 

Bonne lecture

Marie  Association Remedya

"Je prends le temps de vous faire de retour suite au début de la prise de micronutrition par mes deux filles et par moi-même.

Nous avons commencé la micronutrition au mois d'avril 2015 pour notre fille M... âgée de 6 ans (retard cognitif, retard de langage + TDAH). Parallèlement, nous avons mis en place des séances de réflexes archaïques à raison d'une séance une fois par mois avec une professionnelle et une séance de 15 mns tous les jours à la maison avec nous ses parents. L'évolution est excellente. Nous avons tous (parents, psychomotricien, orthophoniste) constaté que notre fille s'est assagie. Ses temps de concentration sont plus longs. Et les progrès sont là : en janvier 2015, le niveau de langage de notre fille de 6 ans était celui d'une enfant de deuxième trimestre de moyenne section de maternelle. Le bilan de fin septembre réalisé par l'orthophoniste lui attribue le niveau d'un élève de deuxième trimestre de grande section de maternelle. Elle a rattrapé un an en 7-8 mois.

Au mois de septembre, lors de la première séance de reprise (après deux mois de vacances), la psychomotricienne nous a demandé si notre fille était maintenant sous méthylphénidate  tant elle avait réussi à se concentrer. Elle souhaite réaliser un nouveau bilan avec elle dans deux semaines tant elle a fait de progrès cette année.

L'hyperactivité et le TDA sont encore là, mais ils la freinent moins dans ses apprentissages, elle est capable d'apprentissages et c'est déjà une excellente nouvelle pour elle et pour nous ses parents ! Je ne sais pas si le crédit de tous ces progrès est à mettre sur le compte de la micronutrition uniquement. J'ai plutôt tendance à penser que c'est la conjugaison des réflexes archaïques et du complément alimentaire (puisque les gros progrès correspondent en terme de dates) qui lui permet de fixer son attention et donc d'entrer de plein pieds dans les apprentissages.

Je vous remercie énormément pour votre aide et votre action :o)

A très bientôt Mme R 

 

RETROUVEZ NOUS SUR remedya.fr

17/10/2015

Témoignage d'une maman de jumeaux

 Un petit écrit d'une maman aidée par notre association 

Bonjour,

" Je vous ai contacté il y a 3 mois par l'intermédiaire de mon orthophoniste. Donc trois mois que ma fille est sous micronutrition (suivant les conseils du docteur ....).En ce moment je peux vous dire que nous la trouvons beaucoup plus calme, le reste (troubles d'apprentissage) je ne peux pas dire grand chose,on continue...j'ai lu votre blog, je l'ai trouvé très intéressant , j'ai beaucoup réfléchi ... Je prends maintenant le même traitement que mon enfant, cela m'a fait penser à mon médecin traitant d'avant mon déménagement qui m'en donnait quand je n'allais pas bien, bien au contraire de mon médecin actuel qui me propose toujours des antidépresseurs (que je refuse tout le temps,ce n'est pas ce qu'il me faut). Merci à vous et bonne suite à vous ."

28/09/2015

La dyslexie n'est pas une fatalité , voici le témoignage d'une jeune gardoise

Bonjour,

Notre association a souvent orienté des jeunes vers des orthoptistes spécialisé(e)s en neurovision. Mais aucun ne nous a fait un écrit. J'en reçois un ce jour venant d'une adhérente de l'association Apédys Gard. Je vous le fais partager.

Merci Aurélie ! 

 ********

Bonsoir, je me prénomme Aurèlie aujourd'hui âgée de 22 ans, Je vais au travers de ces quelques lignes vous raconter mon parcours scolaire qui permettra je l'espère à encourager tous ces enfants qui se trouvent aujourd'hui confrontés à ces " DYS" et qui démarrent une nouvelle année scolaire.

Enfant modèle et très studieuse , jamais personne s'était posé la question de savoir pourquoi je devais passer des heures et des heures à reprendre mes cours le soir en arrivant à la maison , apprendre mes leçons jusqu'à très tard dans la nuit alors que mes camarades étaient déjà dans les bras de Morphée . Pour mes parents, j'étais l'élève modèle....

J'ai toujours su que pour moi les études seraient une étape très difficile. Durant toute ma scolarité j'ai travaillé dur parfois même très dur et malheureusement, les résultats n'étaient pas toujours au rendez vous. Ma force je l'ai puisé dans la persévérance et la haine de voir tous mes camarades réussirent alors que moi c'était souvent en larme que mes parents me récupéraient à la sortie de l'école. Quel était ce mal qui m'empêchait de réussir dans mes études ?

Ma délivrance, je la dois à mon frère qui est plus jeune que moi de 5 ans est rentré un soir à la maison avec un mot de son prof principal qui disait la chose suivante :" Il serait bien que votre fils soit vu par un spécialiste car il semblerait qu'il soit dyslexique....."

Je ne vous cache pas que pour mes parents cela fut une terrible épreuve. Mon père a passé une bonne partie de la nuit à chercher sur internet la signification de ce mot qu'il connaissait mais ne savait pas interpréter. C'est par hasard qu'il est tombé sur le site de l'association APEDYS GARD. Mes parents ont aussitôt pris contact avec sa présidente Mme EL CHAMI et grâce à tous ses précieux conseils, une prise en charge a été mise en place et a permis de corriger sa dyslexie et en particulier son problème neurovisuel . A cette époque j'avais 17 ans, j'étais en première, je n'étais pas dans les premières de la classe mais pas non plus dans le peloton de queue, mais pourtant quel travail je fournissais pour maintenir la tête hors de l’eau…

Ma résurrection, je la dois à cette orthoptiste qui suivait mon frère et qui un jour lors d'une séance où j'accompagnais mon frère, a eu la bonne idée de me faire passer un test neurovisuel. Le verdict fut terrible à entendre, ma situation était pire que celle de mon frère: "rééducation neurovisuelle à mettre en place et dyslexique à corriger"

Pour la première fois de ma vie je devais subir une double peine car trop bonne élève pour pouvoir bénéficier de séances d’orthophonies avec aménagement scolaire et trop peu de temps pour suivre des séances chez une orthoptiste car j'étais déjà en première . Je ne pouvais pas en rester là, j'ai donc décidé de relever le défi et en accord avec l'orthoptiste où allait mon frère. J'ai réalisé en un peu plus d'un an la rééducation qui aurait du durer plusieurs années. Grace à cette rééducation j'ai pu enfin retrouver gout aux études car enfin je prenais du plaisir à étudier. Les choses devenaient beaucoup plus simples. Enfin je comprenais du premier coup ce qui normalement pour moi aurait du être revu pendant des heures à la maison. J’allais peut être réalisé mon rêve, devenir vétérinaire.

Finalement les choses ont un peu changé, après mon BAC scientifique que j’ai obtenu, j'ai préféré me diriger vers le monde agricole en passant un BTS de production animale que j’ai obtenu à Marvejols en Lozère. J'ai pris beaucoup de plaisir durant ces deux années post BAC. La rééducation neurovisuelle qui a été mise en place m’a permis de corriger ce mal qui me pénalisait tant depuis ma plus tendre enfance. Aujourd’hui, avec mon compagnon nous sommes installés en Lozère comme exploitants agricole où nous élevons un cheptel bovin de race "AUBRAC" que l'on destine à la vente directe que nous livrons sur Alès, Nîmes et Manduel.

Voici l'adresse de notre site Internet pour ceux qui voudraient venir visiter notre ferme :  http://gaecdulouveteau.pagesperso-orange.fr/

Je dis à tous ces enfants, ne vous découragez pas, si le hasard vous a permis comme moi de rencontrer l'association que préside Mme EL CHAMI, vous êtes sur la bonne voie pour réussir. Le chemin sera parfois long mais à force de persévérance on y arrive toujours croyez moi.

Encore un grand merci à Mme EL CHAMI qui par son dévouement et son énergie à permis à mon frère et moi même de comprendre que la dyslexie n'est pas une fatalité mais une force.

 

Aurèlie CLEMENT

------

Bonsoir

C'est avec plaisir que je vous autorise à partager mon témoignage qui je l'espère permettra à tous ces jeunes en difficulté de comprendre qu'ils ne sont pas seuls , j'aimerai bien que le message reste tel quel afin que les gens puisse voir concrètement ce que j'ai été capable de réaliser car je ne vous cache pas que j'en suis très fier .Merci donc de laisser le lien qui est sur le message http://gaecdulouveteau.pagesperso-orange.fr/

Bonne soirée

Aurèlie

 

03/09/2015

Quésaco ?

C'est la rentrée

Voici des questions non exhaustives que notre association posait aux familles qui nous interrogeaient:  

- étiez vous sous pilule contraceptive juste avant sa conception (1 à 4 mois avant?)

- est il jumeau ou plus ?

- adopté dans un pays en sous développement ?

- lorsque vous étiez enceinte avez vous eu un souci de diabète ? de thyroïde ? 

Pourquoi toutes ces questions de notre part ?

Simplement pour tenter de cerner une carence en magnésium car très peu de médecin acceptent de prescrire la prise de sang qui permet de le faire (celle-ci n’est plus remboursée … tout comme le magnésium d’ailleurs)

Très peu de parents ont daignés y répondre, ou de nous faire un petit écrit à 3 ou 6 mois pour nous donner des nouvelles.

Ainsi notre association ne fait pas sa rentrée et est en pause :

-  car nous n'avons plus assez de bénévoles

- du fait que nous mettions en lien avec des professionnels de santé tenus au secret professionnel.

Pour autant, nous espérons pouvoir dégager du temps afin de rédiger un petit livret ressource qui vous sera proposé à la vente d'ici la fin de l'année.

Si vous voulez nous encourager à continuer, nous vous remercions de cliquer sur les liens proposés, 5% des montants sont en effet reversés à notre association.

Bien à vous /Marie/ Association Remedya

Le magnésium, une médecine sur mesure du Dr Marc Schwob

Présentation de l'éditeur / Quel serait le traitement idéal ?

- Celui qui serait bien sûr très efficace.
- Celui qui n aurait pas d'effet secondaire.
- Celui qui ne présenterait aucun risque, notamment pour la femme enceinte ou le jeune enfant.
- Celui qui serait économique.
- Celui qui serait délivré sans ordonnance.

Ne nous leurrons pas, un tel traitement n'existe pas. En revanche, le magnésium est sans doute celui qui s'en approche le plus. Pendant longtemps négligé, il revient sur le devant de la scène ces dernières années. En effet, ses vertus sont nombreuses, tant pour le système nerveux, les maladies cardio-vasculaires, le système digestif...

- Quels sont nos besoins en magnésium ?
- Quelles sont les véritables conséquences d'un déficit en magnésium sur l'organisme ?
- Comment bénéficier d'un apport en magnésium optimal de manière naturelle ?
- Comment renforcer notre alimentation en magnésium ?

Ce livre vous répond de manière claire, simple et précise et vous permettra de prendre la mesure de cette médecine à taille humaine.
 

Biographie de l'auteur

Le Dr Marc Schwob est psychiatre et président de l association France-Migraine et créateur du site. Il est l'auteur de Migraine et maux de tête et de Les rythmes du corps. Ses ouvrages ont été traduits dans près d'une dizaine de langues.

Notre avis : On parle beaucoup du magnésium. Depuis le déremboursement (octobre 2010) de nouvelles et nombreuses variétés fleurissent dans les rayons des pharmacies. Cet ouvrage vous permettra de savoir si il s'agir d' un produit miracle , à qui s’adresse la complémentation, quel genre de maux il prend en charge.

Ne zappez pas la publicité svp Vos achats via nos liens permettent de payer nom de domaine, documentation etc .... Nous vous remercions de votre aide par avance !

21/08/2015

Témoignage pour un jeune de 18 ans

Bonjour

J'ai eu la grande chance en 2011 de rencontrer le Pr Robert Rapin pharmacologue et enseignant à la faculté de médecine à la faculté de Dijon. Cela m'avait permis de lui poser la question sur la durée de la prescription de magnésium pour les problèmes de Tdah. Il m'avait répondu que tout dépendait de la maturation du cerveau entre 16 à 18 ans voire plus.

Cet éminent Professeur est décédé depuis mais le comportement de mon fils devenu adulte depuis n'est toujours pas équilibré sans ce précieux minéral.

Nous avons craint en effet qu'il n'ait pas son baccalauréat. L'été a ensuite été très difficile. Primo car la chaleur le déminéralise, ensuite car il déteste le changement contrairement à nous qui aimons bien "bourlinguer". Il a ainsi très mal voyagé et a en partie gâché nos congés. La moitié seulement car nous avons réintroduit son magnésium habituel. Je pense aussi qu'il s'est "sevré" du sucre qu'il consommait en trop grosse quantité grâce à sa carte libre service du lycée (achat de canettes de boissons sucrées+ bonbons/ pour la maison je n'achète que du très bon chocolat).

Ainsi à la veille de la rentrée universitaire nous testons une nouvelle forme de magnésium associé avec deux acides aminés. Ceci car ces manques le rend léthargique, dépressif et désintéressés de la vie.

En bref mon aîné a commencé le magnésium (et plus) à 9 ans. Il en a toujours besoin à 18 ans mais avec une formulation plus poussée! 

   

20/08/2015

Témoignage sur la prise de sang dépistant une carence en magnésium

mi 2013

Mon fils de 8 ans a présenté un problème de langage oral entraînant un retard scolaire.Il est dyscalculique. Il va mieux grâce a une prise charge orthophonique depuis l’âge de 5 ans à raison de 2 séances par semaine actuellement.

Comme il présente des troubles de concentration, de mémoire, neuro-visuels, d’écriture ,de lecture, un comportement impulsif (n’anticipe pas la possibilité d’une punition), des tics ,n’a pas confiance en lui….. en cherchant des solutions, je suis tombée sur les travaux du DR Mousain. J’ai lu le livre où j’ai trouvé des points communs avec les troubles de mon petit garçon.J’ai demandé le bilan sanguin au médecin traitant qui a refusé de me prescrire le Mg érythrocytaire. Je l’ai fait faire contre son avis par le labo mais le biologiste a tenu à m’informer que le magnésium ne règlerait pas les soucis de mon fils , que si le magnésium était miraculeux pour ces enfants , ça se saurait, et qu’il n’y avait pas de raison pour le Mg érythrocytaire soit bas si le plasmatique était normal!

J’ai tenu bon tout de même pour faire le bilan : j’ai l’habitude de me battre seule contre des “professionnels” de différents corps de métiers depuis l’entrée en maternelle de mon fiston.

Bref.Résultat, le Mg plasmatique est dans la norme supérieure et l’érythrocytaire dans la norme inférieure.

Je ne n’ai même pas envie d’aller demander au biologiste si ces écarts sont normaux

Début 2014

Je reviens donner des nouvelles. Grace à l’association, j’ai été mise en contact avec un médecin qui a bien voulu envisager la piste d'un déficit en magnésium. Nous avons fait le bilan sanguin mon mari, ma fille et moi et idem pour nous 3. Donc voilà toute la famille sous Magnésium depuis plusieurs jours.

Quant à mon fils(sous Mg depuis 14 semaines), il n’a pour l’instant plus de tics et son orthophoniste est épatée par le fait qu’il se concentre et cherche à trouver des solutions! Pourvu que ça dure! Si c’est le cas, c’est un immense espoir pour tous nos petits dys…. et autres qui ont des troubles de concentration et les rééducations entreprises pourront être plus efficaces avec des efforts récompensés!

Sinon mon fils a eu vers 5 ans une période particulièrement difficile: il nous poussait au bout des limites en permanence et se moquait des sanctions. Ca devenait de plus en plus dur et j’ai consulté une psychologue qui nous a aidé à revenir à des relations plus normales. Maintenant il va avoir 9 ans et il faut souvent hausser le ton pour qu’il daigne écouter mais ce n’est presque plus jamais dans l’énervement.Les enfants ont le don de sentir notre stress et plus on est mal, plus ils en rajoutent une couche.

Je pense que quand on a des enfants qui nous poussent à bout, il faut absolument trouver quelque chose pour se sentir plus zen, et pour pouvoir reprendre le contrôle, que ce soit du sport, de la lecture, je prends parfois une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sous la langue….

 

Il est sûr que notre comportement influence leurs réactions, mais de là à dire que c’est de la faute des parents si les enfants sont hyperactifs ou repoussent les limites, je n’approuve pas. Je trouve qu’il est beaucoup plus constructif d’essayer d’aider les familles en souffrance (et pour ça, il est parfois dur de trouver professionnels compétents).

16/08/2015

Témoignage magnésium aout 2015

Bjr

Voici ci dessous un extrait d'un écrit d'une maman

Bonjour,

........ Concernant le magnésium. Pour l'instant nous faisons de l'auto-médication car nous ne trouvons aucun médecin orienté sur cette alternative.

Nous avons un fils de 6 ans qui à un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité et toutes les difficultés qui vont avec (DYS, TOC etc…). Etant opposé au méthylphénidate nous avons cherché d’autres solutions. Notre fils répond bien au magnésium, nous constatons un réel changement. Nous sommes donc convaincus de ses effets.

 Nous vous remercions....

ND

12/04/2015

Herman, ou la merveilleuse histoire d'un petit garçon hyperactif – Pascale Poncelet

Présentation de l'éditeur
Il était une fois un petit homme qui s'appelait Herman. " Herman est un petit garçon intelligent e créatif, mais il n'arrive ni à se concentrer, ni à dominer son corps. Ce gros moteur qui semble le gouverner lui cause beaucoup de souffrance. Herman est un petit garçon hyperactif. On entend souvent parler de cette sacrée hyperactivité sans pouvoir vraiment la décrire. L'histoire d'Herman aborde avec des mots simples et des images très parlantes ce sujet. Cette histoire qui ravira les enfants mais aussi les parents explique avec tendresse et simplicité les difficultés que rencontrent quotidiennement les enfants TDA/H. Toutes les personnes confrontées à un enfant hyperactif pourront, grâce à ce livre, lui expliquer ainsi qu'à ses proches, dans ses mots à lui, qu'être différent c'est aussi une force.
Nos commentaires : 
Je viens de lire un "petit bonheur " de livre et les mots manquent...
..... simple, poétique, coloré et instructif ! Pour une fois ces enfants "Thada" ne sont pas pris pour des attardés. L'auteur a compris que ces enfant aussi étaient capables et voulaient comprendre des problèmes susceptibles de les entourer à l'école ou dans leurs familles...  Je pense que cet ouvrage ferait beaucoup de bien à certains enseignants ou professionnels de la santé ! L'admin du blog pétille 
****

L'avis de A., 8 ans, concernée par le TDAH :

"Le livre explique bien ce que c'est, avec des images justes. C'est vrai qu'on a parfois l'impression de ne pas arriver à arrêter le moteur qu'on a dans le dos, et d'avoir la concentration dans les chaussettes !"

L'avis de sa maman : 

Un joli petit livre, avec de belles illustrations, et un discours bien adapté aux enfants. Seul regret, le fait qu'il associe explications destinées aux enfants et informations aux adultes : cela ne me semble pas toujours très pertinent.

08/03/2015

Haute Autorité de Santé (TDAH) : repérer la souffrance, accompagner l’enfant et la famille

La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de publier un rapport au sujet de la "Conduite à tenir en médecine de premier recours, devant un enfant ou un adolescent susceptible d’avoir un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité"-Projet de recommandations de bonne pratique pour les professionnels de santé

La Haute Autorité de Santé (HAS) a en effet réuni un groupe de travail pour rédiger des recommandations de bonne pratique sur la conduite à tenir face à un enfant/adolescent susceptible d’avoir un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Ces recommandations sont destinées au médecins de premier recours, en particulier les médecins généralistes et les pédiatres mais elles concernent aussi les autres professionnels de santé ainsi que d'autres acteurs de la société : professionnels de l’Education Nationale, associations de famille d’enfants présentant des troubles de l’attention/hyperactivité ou des difficultés scolaires, professionnels des secteurs éducatifs, institutions publiques, etc.

La HAS a souhaité recueillir l'avis des divers organismes, associations et institutions se sentant partie prenante dans un contexte de repérage d’un enfant ou d’un adolescent susceptible d’avoir un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Notre association ainsi qu'un médecin enseignant à la faculté de médecine a demandé à participer à la consultation publique menée par la Haute Autorité de Santé. Nos candidatures n'ont pas été retenues. 

Nous vous laissons prendre connaissance du communiqué de Presse publié le 12/02/2015 : has-sante.fr/tdah-reperer-la-souffrance-accompagner-lenfa...

Si vous voulez aussi en savoir plus vous pouvez consulter notre site internet http://remedya.fr 

05/03/2015

Magnésium : Vive les vieux remèdes !

Notre association a souhaité répondre à un article paru le 26 février 2015. Nous espérons que notre billet fera l'objet d'une parution.

Madame la journaliste,

Nous faisons suite à votre article de la gazette de Nîmes N°821 auquel nous répondons : « Magnésium : Vive les vieux remèdes ! "

Nous sommes une association familiale du sud de la France. Certains de nos adhérents ont bénéficié des conseils de la pédiatre Marianne Mousain-Bosc.

De rares praticiens de l’hexagone et au-delà se font le relais de cette prise en charge à base de magnésium en cas d’hyperactivité.

Depuis 2008 nous constatons plutôt le bénéfice que peut en tirer un petit patient atteint d’une telle pathologie. 

Certes le remède n’est pas universel. Ceci pour plusieurs raisons :

- car il existe de nombreux sels de magnésium auxquels chacun réagit de façon différente

- il faut quelquefois y adjoindre un fixateur (acide aminé, vitamine … )

- le dosage et le moment d’administration sont importants

- l’aide d’un praticien de santé est primordiale or, depuis la mise à la retraite de la pédiatre  Marianne Mousain-Bosc, ils sont peu nombreux à s’être penchés sur ses travaux.

En effet, comme elle le rappelle dans son livre que vous citez dans votre article ce minéral a été oublié par quasiment toutes les facultés de médecine. 

En France à l’heure actuelle, le parent qui ose évoquer cette piste avec son médecin par exemple se fait la plupart du temps moquer voire réprimander(cas récent d’une  maman vétérinaire de profession qui prescrit ce minéral pour certains animaux qu’elle soigne et qui s’était rangée à notre idée pour son enfant très «hypertonique» !). 

 A quoi assiste notre association ? 

A la mise en place d’une médecine à deux vitesses. Des parents informés, à l’aise financièrement se tournent vers la micronutrition (aux consultations plus longues avec dépassement d’honoraires). Ils n’hésitent pas à faire prescrire des bilans sanguins hors prise en charge Sécurité sociale.

Voilà le pire risque que court une famille qui se lance dans la prescription du magnésium : une atteinte à son porte-monnaie (car sa contre indication principale est l’insuffisance rénale, très rare chez les enfants, à savoir que nous avons eu des enfants n’ayant qu’un seul rein qui ont bénéficié tout de même de ce traitement).

Au moins aucun risque de porter atteinte à notre système de protection sociale.

 La consultation jusqu’en 2008 de la pédiatre Marianne Mousain-Bosc au C H U Caremeau avait le grand avantage d’être accessible pour toutes les bourses. Nous ne pourrions en dire de même de nos jours puisque ce minéral a été déremboursé par la Sécurité Sociale. Ceci présente au moins l’avantage de voir éclore sur le marché de nouvelles formules pour la plupart bien tolérées par l’organisme.

 Il ne reste pour l’instant que les familles d’usagers pour porter le message selon lequel le magnésium prescrit précocement (bien avant le CP) traite bien souvent la cause du déséquilibre. Ce d’autant que la thérapie à base de méthylphénidate n’est préconisée qu’à partir de l’âge de 6 ans. 

Enfin, loin de nous l’idée de faire passer le magnésium pour une solution exclusive. Cette indication se doit d’être posée dans un cadre pluriel : hygiène de vie, alimentation équilibrée, aide à la parentalité, école bienveillante,etc ….

En bref, le magnésium est un socle sur lequel un spécialiste peut bâtir une stratégie très personnalisée dès le plus jeune âge. 

J’espère que vous diffuserez notre réaction à votre article. 

 (*)  Le magnésium n’agit pas que pour l’hyperactivité. Nous avons aidé des enfants épileptiques, autistes non verbaux, des «dys» en tous genres ……..

 

Bien cordialement

Marie 

Association Remedya

 

www.remedya.fr

26/02/2015

Infos association 2015

Bonjour

Notre association fait une pause concernant l'aide aux parents et ne s'occupera plus que des adhérents à jour de leur cotisation à décembre 2015.

Pour autant, ceux qui ont acheté le livre du docteur Mousain-Bosc peuvent tenter d'écrire à son éditeur dans le Gard. Je pense qu'il fait suivre les courriers destinés à ses auteurs.

Les autres peuvent interroger leur pharmacien pour connaître le nom d'un praticien qui prescrit ce minéral.

Marie

Association Remedya

 

29/11/2014

Calme et attentif comme une grenouille + CD de Eline Snel

Livre testé et approuvé par une de nos adhérentes "Un outil fantastique pour initier nos enfants à la méditation. Utile pour apprendre à maîtriser l'impulsivité, à se concentrer, à observer ce qui se passe en soi."

Biographie de l'auteur 

Eline Snel est une thérapeute néerlandaise. Elle a mis au point une méthode de méditation adaptée aux enfants et a créé l’'Académie pour l'’enseignement de la pleine conscience, où elle assure des formations pour les instituteurs, les psychologues, les parents et les enfants. Sa méthode est pratiquée dans les écoles primaires aux Pays-Bas et en Belgique. Son livre connaît un succès considérable.    
Voici un extrait  du CD de méditation. N'hésitez pas à cliquer rien que pour la voix de Sara Giraudeau.         

06/11/2014

Concernant les troubles, il y a plus d'actualités qu'avant sur le métabolisme

 

Touche d'espoir.

Là nous sommes en train de refondre la plaquette de présentation de l'association Remedya. Nous citerons notamment les références scientifiques notables. Ce faisant, il y a, je trouve un recrudescence ces dernières années de publications scientifiques autour du métabolisme (carence en magnésium, zinc, fer ..) donc gageons que nos petits enfants auront une prise en charge des carences et que le renforcement des gènes d'une future mère sera dans toutes les têtes. 

On prépare mieux un grand voyage qu'une grossesse ne trouvez vous pas? Pourtant il y a des médicaments qui font interférences et provoquent des carences. Ainsi la nutrithérapie ou micronutrition se doit d'être engagée dès le désir de grossesse.

J'ai comme anecdote une maman qui est venue à un de nos groupes de parole. Non seulement son aîné était sous méthylphénidate mais elle aussi. A la fin de notre réunion, elle nous a remercié car elle avait compris pourquoi le petit frère était plus calme et apprenait mieux : "son gynécologue vu sa première  grossesse lui avait prescrit très vite du magnésium" (peut être dès qu'il a vu le baby blues). 

En attendant il y a une génération qui pâtit du fait de ne pas remédier à la cause du trouble. Tant mieux pour les parents qui trouvent nos coordonnées.  

Je pense que les laboratoires pharmaceutiques ont bien conscience des bienfaits du magnésium car en ce moment, il y en a pleins qui sortent.

Sachez que les adhérents ont accès sur le site privé aux "retours d'expérience" des parents quant à l'administration d'une marque, plutôt qu'une autre. 

 

31/10/2014

Test visuel ou d'attention

Description : C'est un test visuel ou d'attention. Comptez le nombre de passes de l'équipe blanche. Ne lisez pas la suite avant de voir la vidéo. Il s'agit d'une campagne de sensibilisation pour la sécurité routière de Londres (Transport for London), pour faire attention aux cyclistes.

Personnellement j'ai trouvé le bon nombre de passes mais j'ai aperçu certes un truc bizarre que j'ai occulté pour bien me concentrer sur le comptage C'est affolant !  


Test Visuel : Comptez le nombre de passes - Zapping