Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/10/2017

Newsletter novembre 2017

Bonjour,

Il s'est écoulé un petit moment avant de publier une nouvelle note sur ce blog. 

En effet, faute de bénévoles, nous avons fait une pause au niveau des adhésions. 

Néanmoins, si vous souhaitez être aidé, nous vous proposons de nous faire parvenir un chèque de 15€ (*) à l'adresse ci-dessous accompagné de quelques lignes pour nous expliquer votre besoin (avec l'âge de l'enfant, son/ses problème(s), un petit historique, etc ....).

En échange, vous recevrez un petit livre de collection sur l'hyperactivité, un article d'un spécialiste du tdah qui propose pour 90€ une consultation à distance sur le sujet ainsi que diverses autres ressources. 

L’adresse pour nous faire parvenir votre règlement est Association Remedya  RUE ROBERT KOCH, BP7252, 34090 MONTPELLIER CEDEX 4.

Pour vous rassurer, nous sommes référencés dans l’annuaire de la ville, de plus vous y trouverez un historique. 

Montpellier.ASSOCIATIONS .

Vous trouverez aussi des articles sur notre site www.remedya.hautetfort.com.

Bonne navigation sur ce blog !

Marie Courtois

Association Remedya

(*) mettre un scotch sur l'ordre association Remedya afin d'éviter qu'il soit détourné lors de l'envoi postal. 

17/02/2017

Sollicitation de Picardie

Voilà c'est mon fils de bientôt 6 ans qui est concerné.

Ses troubles : agressivité, il nous parle mal, est tout le temps sur la défensive, est hyper speed, ne tiens pas en place même après 2 h de foot, est hyper sensible, que ce soit la colère, la joie ou la tristesse c'est puissance 1000.

Nous sommes impuissants face à son comportement, c'est épuisant. Et plus il est agressif et plus on l'est aussi et c'est un cercle sans fin. on voudrait retrouver une vie de famille sereine.

Nous avons rendez-vous un pédospsychologue début mars.

Mélina V 

28/01/2017

Demande d'aide d'un papa

Bonjour,

Je vous écris pour notre fils. 

Il est dyslexique, présente des difficultés de l’attention et de la concentration. En primaire CE2 et CM1, il a été sous méthylphénidate et nous l’avons arrêté car il ne la supportait plus. Depuis, il est suivi chez une orthophoniste et nous avons fait faire un bilan au CHU de notre ville qui nous conseille un suivi chez un psychologue qui pourrait l’aider. Cette année Ronan est en 4 ieme au collège R ... A  et perd un peu pied dans les apprentissages : cela se traduit aussi par de l’agitation en classe. Il aurait besoin d’aide cette année.

Je précise qu'il a été adopté. Il est originaire d'un pays en voie de développement. 

Nous souhaiterions qu'il suive un traitement en micronutrition, pouvez vous nous indiquer l'apport de votre association dans son cas ?

Merci.  

Mr Johann B 

26/01/2017

Voeux 2017

"Voici quelques conseils pour une année 2017 réussie : sourire à la vie, chasser le stress, écarter la mauvaise humeur, profiter de chaque petit bonheur, faire preuve de philosophie, et adhérer à notre association!. "

10/10/2016

Réponses à question

Bonjour,

Notre association gère aussi le site remedya. Nous y évoquons les moyens de prise en charge alternatifs voire complémentaires en cas d'hyperactivité, déficit d'attention, épilepsie. Une question revient souvent " Pourquoi vos nouvelles  informations sont réservées à vos adhérents ou sympathisants?"

Une association défend les intérêts de ses adhérents, si tout un chacun obtient aussi les nouveautés, alors pourquoi apporter un soutien financier. L'association dans le passé a demandé pendant des années un témoignage en échange de coordonnées de médecins. Très peu de personnes aidées ont tenu leur engagement. Sachez que pour les familles épileptiques une seule (oui UNE SEULE !) famille a tenu parole pourtant on a téléphoné aux parents. Ils étaient gênés au téléphone, car "oui ça va beaucoup mieux...".  Depuis nos bénévoles se sont découragés, des médecins correspondants sont partis à la retraite, certains ne prennent plus de nouveaux patients. Ainsi l'association a fait une pause d'une année pour trouver de nouveaux soignants. Ce fut très chronophage, ainsi nos informations 2016 sont réservées à nos adhérents/nos soutiens.

   * devenir adhérent revient à 35€ /an

   * devenir sympathisant revient à faire 3 chèques d’un total de 35€ à l’association. Le premier de 15€  est automatiquement encaissé le deuxième de 10€ ne l’est pas si un témoignage écrit sur avant /après notre aide nous parvient dans 3 à 6 mois  ,et pareil pour le dernier de 10 € si un mail évoquant la situation de votre enfant ns parvient  6 à 9 mois plus tard.

Nous nous engageons à rendre ces messages anonymes

   * si vs ne voulez pas adhérer, vs pouvez ns faire parvenir une enveloppe libellée à l’adresse de  votre médecin accompagnée de 3 ou 4 timbres postaux / Cela peut être aussi l’adresse de votre pharmacien

Notre adresse postale est Association Remedya RUE ROBERT KOCH BP7252 34090 Montpellier cedex  4

07/09/2016

Demande de la dernière adhérente de notre association

Bonsoir, Notre association Remedya compte bien aider cette maman qui se trouve bien dépourvue. J'espère pouvoir vous donner de bonnes nouvelles pour la fin du premier trimestre scolaire. L'admin'  

Bonjour,

Je suis maman d'un garçon age de 9 ans bientôt 10 il est actuellement suivi dans un centre medico psychologique mais depuis peu, il a été vu par 2 neuropediatre qui ont diagnostique une hyperactive avec trouble de la concentration car il a des soucis a l'ecoles il pousse des cris et se met difficillement au travail il n'est pas du tout organise et manque de maturité il est aussi très difficile a la maison (répond,insolent...) donc par rapport a son comportement a l'école et a la maison le neuropsychiatre m'a propose de le mettre sous retaline je suis perdue je ne sais pas quoi faire car apparement son comportement pourrai changer mais alors in n'aura plus sa personnalité ! Sans compter des effets indésirables et le retard de croissance je ne sais plus quoi faire !

19/06/2016

Demande d'aide d'une maman juin 2016

Bonjour,

Voici ci-dessous le copié/collé d'un mail d'une de nos dernières adhérentes. Nous espérons lui apporter une aide d'autant plus efficace qu'un nouveau complément nutritionnel spécial TDAH vient de sortir en France. Il est d'une meilleure absorption que ses prédécesseurs et peut être administré dès l'âge de 4 ans. 

Bien cordialement

Marie Association Remedya

" Mon fils de 5.5 ans vient d'être diagnostiqué TDAH par le psychiatre qui le suit depuis plus d'un an.

Evolution de mon fil depuis sa naissance:

- dès la naissance, il avait le sommeil léger et se réveillait au moindre bruit.

- Il a peur du noir.

- Il a une émotivité intense, aussi bien positive que négative.

- Il n'a jamais su "marcher" mais a toujours couru ( au risque de se faire mal).

- Il  bouge beaucoup, ne sait pas rester en place et il fait très souvent du bruit avec sa bouche.

- Dès son entrée en petite section à 3 ans, nous avons été alerté par la maîtresse sur son comportement ( ne pas tenir en place, faire du bruit, ne pas écouter les consignes et ne pas participer à la vie du groupe). Nous avons vu un pédopsychiatre et une psychomotricienne sans réel amélioration.

- A 4 ans en moyenne section, les difficultés augmentent et nous sommes orienté vers un autre psychiatre qui lui diagnostique une hyperactivité. Depuis il a un traitement à base de Risperdone ( qui à se jour ne lui fait plus aucun effet positif pour l'école).

- Cette année à 5 ans en grande section, le début était plutôt bien  mais à partir de Janvier  il n'y arrive plus: beaucoup de bruit, de mouvements. Il perturbe le bon fonctionnement du groupe scolaire...Il n'arrive pas à se poser seul sur son travail, il ne finit pas ou difficilement ce qu'il commence. Nous avons été convoqués pour savoir ce qu'il se passe pour Alec. La solution de l'école est de le faire sortir de la salle de classe pour qu'il se calme et qu'il revienne plus posé.

 Il n'a pas confiance en lui et se dévalorise en permanence.

Depuis son psychiatre lui a doublé son traitement mais cela n'a l'air de ne faire aucun effet.Il nous dit qu'il doit être TDAH et il nous envoie faire des examens sur 3 jours dans un hôpital Neurologique. En fonction des résultats il nous a dit que notre fils aura un traitement type méthylphénidate!

 Voulant absolument éviter cela je me renseigne sur d'autres types de traitement et c'est là que j'ai trouvé votre blog. Du coup j'aimerai explorer cette voie d'autant que moi même je suis une personne stressée, nerveuse et je me réveille presque toutes les nuits en ayant beaucoup de mal à me rendormir. Et lors de ma grossesse s'est rajouté à cela  la fatigue, l'angoisse et des crampes.

04/04/2016

Echanges salés

Bonjour,

J'échange en ce moment avec une maman qui habite face à l'océan atlantique. Son garçon est "monté sur pile" une bonne partie de l'année. Je lui ai livré mon explication : les bains de mer le calme. Mais encore faut il que l'eau soit assez chaude.

Il m'est alors revenu un essai que j'avais voulu faire sur une copine de ma fille. Cette petite était non seulement une "Zébulon" toujours en mouvement mais en plus elle ne dormait pas ou si peu. Nous c'était depuis 2006 que nos enfants étaient sous micronutrition/nutrithérapie. J'ai su qu'elle était allée à une soirée pyjama avec d'autres amies. Je me suis dit que cette petite n'était perturbée la nuit que chez elle. J'ai proposé alors à sa maman d'échanger nos filles de 7 ans. Cela a commencé très fort car contrairement à ce que m'avait dit sa maman elle était difficile pour le repas. Je savais par contre qu'il fallait que je trouve une parade autre que des comprimés/poudre/sirop car sa maman m'avait averti qu'elle refusait d'avaler ce genre de traitement. J'avais donc acheté du sel de nigari. J'ai d'abord tenté de l'endormir. Rien n'y a fait (ambiance feng Shui, musique sophro, douce histoire ...). Je l'ai laissée dans la chambre mais elle faisait trop de bruit. J'ai donc fait couler un bain et mis le sel de nigari. Elle a été très contente d'y aller (j'avais prévu de rester près d'elle donc on lui avait donné un maillot de bain). Mais contrairement à notre fille qui y restait tranquille, elle s'est tout de suite agitée. J'ai essayé de lui parler doucement en pure perte. Et tout d'un coup, elle détache ses longs cheveux, les trempe bien dans l'eau et là je me dis que j'avais prévu beaucoup de choses mais pas ça : elle a donc éclaboussé toute notre salle de bain. Ce fut comme si j'avais passé une serpillère sur les murs, le plafond. Le sol était aussi glissant qu'une patinoire. Elle a continué à répandre de l'eau en faisant des splashs avec ses mains. Sauf que là difficile d'aller direct au lit avec cette longue chevelure épaisse et trempée. Donc j'ai d'abord séché ses cheveux. Elle a fini par dormir un peu. Au matin ma salle de bain était nettoyée, séchée. Mon mari et mon fils avaient très peu dormis (bruits du sèche cheveux notamment) quant à moi, n'en parlons pas. Sa maman est venue me ramener ma fille assez tôt. Elle avait certes enfin fait une nuit complète depuis des lustres mais elle était inquiète. Je n'ai fait aucun commentaire. Elle a dû voir mes cernes car elle non plus. Elles sont parties pour notre plus grand soulagement. Nos filles ont ensuite été moins copines. C'est surtout dû au fait que la notre avait fait d'énormes progrès grâce à son traitement et qu'elle était intégrée. L'autre petite fille soit restait seule dans la cour ou essayait de se faire accepter par les garçons. 

Voilà, j'étais pleine de bonne volonté pour aider mais quel échec. Néanmoins depuis de nouveaux produits ont été commercialisé depuis et je pense que j'aurai pu soulager Mélanie avec. 

Une dernière chose, personne de notre maisonnée n'a crié, tempêté, ni ne s'est énervé cette nuit là. Nous prenons tous des compléments nutritionnels enfin tout particulièrement cette soirée là .... 

Bien à vous

Marie 

Retrouvez nous aussi sur remedya.fr

 

 

 

 

26/03/2016

Demande d'aide région parisienne

Bonjour,

Je vous prie de trouver ci-dessous (en italique) un écrit d'une maman que nous allons pouvoir aider. Bonne navigation sur ce blog ! L'admin 

"Je me permets de vous écrire ce jour car mon moral est au plus bas... Mon fils prend du méthylphénidate depuis un mois seulement et moi je culpabilise.

 Je viens de voir sa maîtresse qui me dit qu’il est plus concentré à l’école (il ne commente plus aussi fort ses erreurs et ses doutes sur ces exercices) mais il pleure beaucoup en classe. Il manque énormément de confiance en lui, et même s’il sait bien lire, il a beaucoup de mal a accepter de ne pas réussir un exercice en mathématiques par exemple.

 Je ne sais plus que faire. J'ai eu vos coordonnées par une maman qui est venue à un de vos groupe de parole. Elle m’a dit y avoir vu beaucoup de parents qui donnaient des compléments nutritionnels à leurs enfants et qui voyaient beaucoup de différence dans le comportement, beaucoup de progrès.

 Mon souci actuel est que je me pose trop de questions, j’ai l’impression d’avoir donné trop vite ce traitement à mon fils (même si les progrès en comportement en classe sont là) alors que j’ai attendu plus d’un an et demi...

 Je ne sais que faire. Y a-t-il des professionnels qui consultent en Région Parisienne ?? Comment se renseigner ???

 Merci en tous les cas, vos écrits me font comprendre beaucoup de choses, et même si mon fils n’est pas hyperactif mais « seulement » atteint de TDA avec impulsivité, je vois que je ne suis pas seule...

Bonne journée

Flo""

22/03/2016

Suite à la consultation d'un psychiatre de la région Rhône-Alpes

Bonjour ou bonsoir,

Cette semaine nous proposons à nos lecteurs une petite série de témoignages sur la prise en charge d'un psychiatre qui s'est penché sur les bienfaits de la micronutrition et de la phytothérapie.

Profil : Né en 2000 Déficit attentionnel avec impulsivité et hyperactivité, surdoué. Autour de 50 kgs

Conseil de micronutrition à répartir matin/soir.
"Avec 3 cp il se concentre, il a de meilleures notes, il est plus zen, meilleur moral, plus zen, relaxé, plus concentré en cours, il ne décroche plus en cours, il s'énerve moins à la maison."

Retrouvez nous aussi sur Association remedya 

20/03/2016

Témoignage avant/après 1 semaine

Bonjour

Suite à une consultation d'un psychiatre situé en Rhône-Alpes qui s'intéresse beaucoup à la phytothérapie, à la micronutrition dans le TDA/H, dans l'autisme, et dans les troubles psychiatriques. Il explore aussi la voie de l'aromathérapie.

L'association Remedya lui a dirigé certaines familles adhérentes. Ainsi, nous vous faisons partager leur ressenti.  

Profil: garçon- Ado-

"1 cp au bout d'une semaine Emile dit qu'il est plus attentif à l'école, il fait plus d'exercice, et il est moins rêveur. A la maison son père ne constate aucune différence"

Ressenti de l'association : il n'y a qu'un seul comprimé et qu'un seul complément nutritionnel et cela ne fait qu'une semaine qu'il en prend. 

Retrouvez d'autres avant-apres-la-micronutrition sur notre site internet 

19/03/2016

Témoignage de la région Rhône-Alpes

Bonjour,

Un psychiatre est entré en contact fin 2015 avec notre association. Nous lui envoyons des familles adhérentes.

Voici des extraits d'échanges téléphoniques (c'est sciemment que nous n'indiquons pas le nom du complément nutritionnel) :

Profil Préado - Déficit d'auto contrôle- Premier contact association janvier 2016/ Appel mars 2016 retrancrit. 

Tout ça juste avec .... : J'arrive à suivre une heure de cours alors qu'avant c'était 25 minutes, je m'énerve moins à la maison, je ne m'énerve plus comme avant. Avant je m'énervais et je répliquais quand on me punissait, et avant je me bagarrais méchamment avec mon frère. Je me concentre mieux en classe, Je comprends mieux. Mais le goût est est dégueulasse"

Sa maman " c'est aussi efficace que le méthylphénidate, il est posé, fait ses devoirs sans problèmes, il s'excuse quand il bouscule quelqu'un, et il n'y a pas l'effet rebond du méthylphénidate. Il est moins impulsif, mieux avec 2 cp."

Ressenti de l'association (comparaison avant/après ) : Moins impulsif et moins opposant pour les devoirs. Pour les parents effets idem par rapport au méthylphénidate. 

15/03/2016

Un exemple de demande de prise en charge

Voici un copié/collé d'une demande faite sur notre formulaire de contact (situé en colonne de droite).

"Bonjour, Je suis parent d’un enfant diagnostiqué TDA/H et je suis également inquiet pour le reste de la fratrie. Probablement suis-je également concerné moi-même si j’en crois les résultats donnés par les différents questionnaires disponibles sur internet. Le médecin propose pour l’enfant diagnostiqué du méthylphénidate à dose « raisonnable » et révisable avec fenêtres thérapeutiques (il serait traité seulement les jours d’école). Je souhaiterai essayer avant la mise en place du protocole une supplémentation en compléments nutritionnels et si cela existe des traitements à base de plantes "

27/01/2016

Up janvier 2016 Suite au tableau d'honneur publié sur le site internet de l'association

Bonjour 

Le témoignage ci dessous a été mis à jour. Découvrez l'évolution de ce jeune garçon en cliquant sur  le lien ci-dessous.

 

Je vous fais part ci dessous de ma réponse à la famille pour rendre moins indigeste la lecture de ce billet sur le site internet de l'association  tableau d'honneur pour ce pédiatre. En bref cet enfant de 4 ans dit "autiste atypique" est devenu selon la lettre de sa maman "un enfant comme les autres" depuis la prescription de micronutrition par un médecin français.

Bonjour

Je reviens de la boite postale de l’association et je trouve votre émouvant courrier. Vous avez déjà fait de belles rencontres Ce pédiatre est remarquable. Mais ceux qui préconisent la voie alternative aux troubles du comportement, du développement ou d’apprentissage ne courent pas les rues.  

Grâce à ce praticien, vous n’avez quasiment pas besoin de nous ! 

Par contre il arrive qu’il y ait 1 effet miroir ou rebond de la micronutrition  En effet une des premières adhérente en était tellement contente qu’elle l’a cessé = Catastrophe car impossible de remettre le traitement en place. Finalement on a réussi à trouver la parade avec un fixateur à "pas cher". 

Si vous le pouvez/voulez, je peux envoyer une revue ou des articles sur la prise en charge alternative de l’hyperactivité qui pourra être remis à votre pédiatre, à l’orthophoniste … à vous de voir Souhaitons tous que cela fasse boule de neige !! = tenez moi informée. 

Nous pouvons échanger plus avant pour comprendre les raisons de cette carence afin que vous envisagiez sereinement une nouvelle grossesse.

Si il a ensuite des problèmes d'apprentissage, je peux vous conseiller des neurologues qui se sont penchés sur ce problème de façon non classique (comprendre hors allopathie). Par contre il faut avoir le porte-monnaie bien accroché. Voyez selon votre budget

Bien cordialement

Marie -

Association Remedya www.remedya.fr  

Concrètement étant une association, nous allons envoyer une copie du courrier (rendu anonyme) de cette maman d'abord au docteur en pédiatrie qui l'a aidée mais également à un service pédiatrique d'un grand hôpital français qui se penche sur la question.

 

08/03/2015

Haute Autorité de Santé (TDAH) : repérer la souffrance, accompagner l’enfant et la famille

La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de publier un rapport au sujet de la "Conduite à tenir en médecine de premier recours, devant un enfant ou un adolescent susceptible d’avoir un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité"-Projet de recommandations de bonne pratique pour les professionnels de santé

La Haute Autorité de Santé (HAS) a en effet réuni un groupe de travail pour rédiger des recommandations de bonne pratique sur la conduite à tenir face à un enfant/adolescent susceptible d’avoir un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Ces recommandations sont destinées au médecins de premier recours, en particulier les médecins généralistes et les pédiatres mais elles concernent aussi les autres professionnels de santé ainsi que d'autres acteurs de la société : professionnels de l’Education Nationale, associations de famille d’enfants présentant des troubles de l’attention/hyperactivité ou des difficultés scolaires, professionnels des secteurs éducatifs, institutions publiques, etc.

La HAS a souhaité recueillir l'avis des divers organismes, associations et institutions se sentant partie prenante dans un contexte de repérage d’un enfant ou d’un adolescent susceptible d’avoir un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Notre association ainsi qu'un médecin enseignant à la faculté de médecine a demandé à participer à la consultation publique menée par la Haute Autorité de Santé. Nos candidatures n'ont pas été retenues. 

Nous vous laissons prendre connaissance du communiqué de Presse publié le 12/02/2015 : has-sante.fr/tdah-reperer-la-souffrance-accompagner-lenfa...

Si vous voulez aussi en savoir plus vous pouvez consulter notre site internet http://remedya.fr 

05/03/2015

Magnésium : Vive les vieux remèdes !

Notre association a souhaité répondre à un article paru le 26 février 2015. Nous espérons que notre billet fera l'objet d'une parution.

Madame la journaliste,

Nous faisons suite à votre article de la gazette de Nîmes N°821 auquel nous répondons : « Magnésium : Vive les vieux remèdes ! "

Nous sommes une association familiale du sud de la France. Certains de nos adhérents ont bénéficié des conseils de la pédiatre Marianne Mousain-Bosc.

De rares praticiens de l’hexagone et au-delà se font le relais de cette prise en charge à base de magnésium en cas d’hyperactivité.

Depuis 2008 nous constatons plutôt le bénéfice que peut en tirer un petit patient atteint d’une telle pathologie. 

Certes le remède n’est pas universel. Ceci pour plusieurs raisons :

- car il existe de nombreux sels de magnésium auxquels chacun réagit de façon différente

- il faut quelquefois y adjoindre un fixateur (acide aminé, vitamine … )

- le dosage et le moment d’administration sont importants

- l’aide d’un praticien de santé est primordiale or, depuis la mise à la retraite de la pédiatre  Marianne Mousain-Bosc, ils sont peu nombreux à s’être penchés sur ses travaux.

En effet, comme elle le rappelle dans son livre que vous citez dans votre article ce minéral a été oublié par quasiment toutes les facultés de médecine. 

En France à l’heure actuelle, le parent qui ose évoquer cette piste avec son médecin par exemple se fait la plupart du temps moquer voire réprimander(cas récent d’une  maman vétérinaire de profession qui prescrit ce minéral pour certains animaux qu’elle soigne et qui s’était rangée à notre idée pour son enfant très «hypertonique» !). 

 A quoi assiste notre association ? 

A la mise en place d’une médecine à deux vitesses. Des parents informés, à l’aise financièrement se tournent vers la micronutrition (aux consultations plus longues avec dépassement d’honoraires). Ils n’hésitent pas à faire prescrire des bilans sanguins hors prise en charge Sécurité sociale.

Voilà le pire risque que court une famille qui se lance dans la prescription du magnésium : une atteinte à son porte-monnaie (car sa contre indication principale est l’insuffisance rénale, très rare chez les enfants, à savoir que nous avons eu des enfants n’ayant qu’un seul rein qui ont bénéficié tout de même de ce traitement).

Au moins aucun risque de porter atteinte à notre système de protection sociale.

 La consultation jusqu’en 2008 de la pédiatre Marianne Mousain-Bosc au C H U Caremeau avait le grand avantage d’être accessible pour toutes les bourses. Nous ne pourrions en dire de même de nos jours puisque ce minéral a été déremboursé par la Sécurité Sociale. Ceci présente au moins l’avantage de voir éclore sur le marché de nouvelles formules pour la plupart bien tolérées par l’organisme.

 Il ne reste pour l’instant que les familles d’usagers pour porter le message selon lequel le magnésium prescrit précocement (bien avant le CP) traite bien souvent la cause du déséquilibre. Ce d’autant que la thérapie à base de méthylphénidate n’est préconisée qu’à partir de l’âge de 6 ans. 

Enfin, loin de nous l’idée de faire passer le magnésium pour une solution exclusive. Cette indication se doit d’être posée dans un cadre pluriel : hygiène de vie, alimentation équilibrée, aide à la parentalité, école bienveillante,etc ….

En bref, le magnésium est un socle sur lequel un spécialiste peut bâtir une stratégie très personnalisée dès le plus jeune âge. 

J’espère que vous diffuserez notre réaction à votre article. 

 (*)  Le magnésium n’agit pas que pour l’hyperactivité. Nous avons aidé des enfants épileptiques, autistes non verbaux, des «dys» en tous genres ……..

 

Bien cordialement

Marie 

Association Remedya

 

www.remedya.fr

26/02/2015

Infos association 2015

Bonjour

Notre association fait une pause concernant l'aide aux parents et ne s'occupera plus que des adhérents à jour de leur cotisation à décembre 2015.

Pour autant, ceux qui ont acheté le livre du docteur Mousain-Bosc peuvent tenter d'écrire à son éditeur dans le Gard. Je pense qu'il fait suivre les courriers destinés à ses auteurs.

Les autres peuvent interroger leur pharmacien pour connaître le nom d'un praticien qui prescrit ce minéral.

Marie

Association Remedya

 

17/11/2014

L'histoire de novembre 2014

Bjr ou bsoir,

Je vais essayer de vs mettre "en épingle" une petite histoire par mois.

Là il s'agit d'une famille en Région parisienne. La petite est née prématurée. La grossesse a été stressante. Cette enfant  a maintenant 6,5 ans. Elle a été diagnostiquée hyperactive. Elle a un retard de langage, souffre d'agitation et d'une concentration courte qui lui pose des pbm d'apprentissage scolaires et dans sa vie de tous les jours. Il y a eu prescription de méthylphénidate mais vu tous les effets secondaires, sa maman a cherché un plan"B". Elle souhaite aussi éviter l'auto-médication.  

Nous lui avons communiqué les coordonnées de plusieurs médecins à choisir en fonction de ses moyens financiers. Nous espérons qu'elle nous donnera des nouvelles avant la noël pour vous le faire partager.  

L'admin du blog Pétille

 

 

06/11/2014

Concernant les troubles, il y a plus d'actualités qu'avant sur le métabolisme

 

Touche d'espoir.

Là nous sommes en train de refondre la plaquette de présentation de l'association Remedya. Nous citerons notamment les références scientifiques notables. Ce faisant, il y a, je trouve un recrudescence ces dernières années de publications scientifiques autour du métabolisme (carence en magnésium, zinc, fer ..) donc gageons que nos petits enfants auront une prise en charge des carences et que le renforcement des gènes d'une future mère sera dans toutes les têtes. 

On prépare mieux un grand voyage qu'une grossesse ne trouvez vous pas? Pourtant il y a des médicaments qui font interférences et provoquent des carences. Ainsi la nutrithérapie ou micronutrition se doit d'être engagée dès le désir de grossesse.

J'ai comme anecdote une maman qui est venue à un de nos groupes de parole. Non seulement son aîné était sous méthylphénidate mais elle aussi. A la fin de notre réunion, elle nous a remercié car elle avait compris pourquoi le petit frère était plus calme et apprenait mieux : "son gynécologue vu sa première  grossesse lui avait prescrit très vite du magnésium" (peut être dès qu'il a vu le baby blues). 

En attendant il y a une génération qui pâtit du fait de ne pas remédier à la cause du trouble. Tant mieux pour les parents qui trouvent nos coordonnées.  

Je pense que les laboratoires pharmaceutiques ont bien conscience des bienfaits du magnésium car en ce moment, il y en a pleins qui sortent.

Sachez que les adhérents ont accès sur le site privé aux "retours d'expérience" des parents quant à l'administration d'une marque, plutôt qu'une autre. 

 

22/10/2014

Newsletter Blog pétille de l'automne 2014

 Ce blog est ouvert en lecture à tous  depuis 2008. Il a évolué vers un site internet ouvert à tous et depuis octobre 2014 s'est ouvert en plus un site réservé aux adhérents avec notamment les témoignages passés les plus représentatifs. 

 Les mots clés qui permettent d'aboutir à ce blog sont "alternative à la ritaline, hyperactivité et magnésium, adolescent surdoué hyperactif, docteur mousain bosc, ....."

 

Certains peuvent s'étonner que les commentaires soient impossibles mais il s'agit d'une initiative bénévole afin que des moyens "légers" soient tentés en première intention en cas de troubles d'apprentissage, de comportement, de développement (autisme non verbal). 

 

En fait certains sont à la recherche d'un "plan B" suite aux effets secondaires produits par le méthyphénidate. En 2008, nous nous sommes d'abord appliqués à répondre en nous mettant en lien avec le médecin traitant ou référent. A chaque fois il nous a été répondu "comment est ce qu'un petit pédiatre du Gard peut en savoir plus que le "grand" Dr ... ou le Professeur "machin"  ? de surcroit elle est à la retraite" et nous étions éconduits à peine poliment. Rappelons que nous ne sommes que des parents avec rien à vendre du tout (cette phrase là est pleine de sous-entendu).

 

Ce n'était pas l'objet premier de notre initiative d'avoir à gérer le service après vente du méthylphénidate. Tous ces effets secondaires sont décrits par exemple dans le Vidal de la famille (http://www.eurekasante.fr/medicaments/s-active/recherche/substance-15317-Methylphenidate-chlorhydrate.html ).

 

Même pour les dyslexies on prescrit du méthylphénidate alors que le magnésium b6 en tant que neurotransmetteur agissant sur la fatigabilité ayant causé le trouble est LUI efficace (en faveur aussi des dysphasies, dyspraxies et bien sur tda avec ou sans h).

 

Depuis 2010, aucun magnésium n'est plus pris en charge par la Sécurité Sociale. Ainsi, à l'association on assiste des parents avertis (la plupart enseignants et dans l'environnement médical), certains ont les moyens (d'autre pas), certains se disent prêt à tout pour aider leur enfant (des centaines de kilomètres nous écrit on et quand on demande d'adhérer il n'y a plus personne au bout du mail ...). Bref, pour éviter cette médecine à 2 vitesses, l'association s'est approchée d'un grand service pédiatrique en lui confiant (avec le OK des parents) le témoignage de famille sur l'évolution de leur enfant.

 

C'est votre engagement au côté de l'association qui nous permet de faire bouger les choses.

 

Lorsque le docteur Mousain-Bosc avait été mise à la retraite en 2008, elle avait fait une conférence sur ses travaux sur le magnésium pour ses confrères dans une maison des professions libérales. Peu étaient venus et les présents n'étaient plus en exercice  ou occupaient un poste administratif. Son exposé était introduit par l'excellent pharmacologue aujourd'hui décédé : le professeur Jean-Robert Rapin. C'était un des initiateurs du Diplôme Universitaire de micronutrition à Dijon,  un fin connaisseur de la biochimie nutritionnelle, l’un des meilleurs spécialistes français du stress. J'étais allée trouver cet homme remarquable à l'issue de sa conclusion. Selon lui, il ne restait que les familles pour infléchir "l'establishment" et remettre en lumière ce minéral clé de voute de notre métabolisme. Je suis contente aujourd'hui de me faire le relais de ses paroles. 

Il faut avouer que la rencontre d'une telle personnalité est un bon carburant pour continuer ! 

 


 

 

 

  

21/10/2014

Mémoire sur la prise en charge des enfants hyperactifs via ....

 L'association a été interrogée par une jeune femme infirmière de profession mais qui a suivi un cursus universitaire " D.U. pathologies neuro-fonctionnelles" . Elle souhaitait des informations pour son mémoire sur la prise en charge des enfants hyperactifs, notamment sur le rôle de l'alimentation, de la micronutrition et le rôle des parents, et des différents intervenants auprès des enfants. 

Elle m'a déjà bien remercié mais j'apprends ce jour "Merci pour l'information sur la sortie du livre du Dr Mousain-Bosc que je ferai suivre. Je continue mon travail en plus de celui de thérapeute. J'ai obtenu mon D.U avec une super note à mon mémoire". Cela fait plaisir à lire ! 

13/09/2014

Rencontrons nous ! Rdvs à Montpellier à la journée des associations

Bonjour

L'association « Remedya » tient un stand à l’antigone des associations toute la journée du dimanche 14 septembre 2014. Nous vous présenterons notamment nos actions. Cela pourra être aussi l'occasion pour vous d'échanger avec certains de nos bénévoles. Sinon pour une meilleure qualité d'information, mieux vaut pour vous venir nous rejoindre le dimanche matin (à partir de 14h, il arrive d'être "emporté par la foule). 

Nous serons au N° 00625 - Place de Thessalie (en général pas loin des associations de Parents d’élèves)  Pour y aller évitez absolument la voiture en centre ville, 100 000 visiteurs sont prévus! il y a des parkings relais à la périphérie de la ville.

Préférez le tram 1 ou 2 Place de l’Europe par exemple ou Léon Blum

Au plaisir de vous rencontrer

Marie Association Remedya

Témoignage d'une maman du val de Loire

Nous recevons des nouvelles d'un petit d'adhérent que nous vous faisons partager (*)

Aout 2014

Notre fils, Aurélien a eu 4 ans en avril dernier et il connait de grosses difficultés à s'exprimer verbalement et à communiquer de manière générale. Il est toujours en décalage significatif avec les enfants de son âge, tant au niveau des échanges que dans les apprentissages en général. Son attention et ses rapports à l'autre sot très compliquées à gérer au quotidien. Nous espérons au travers de votre association trouver des solutions pour améliorer la vie de notre enfant. 

Septembre 2014

Bonjour et merci de prendre des nouvelles.

Aurélien va bien. Il est sous magnésium depuis presqu'un mois et j'ai l'impression qu'il se contrôle de mieux en mieux dans sa relation aux autres. Il réclame également de plus en plus d'autonomie : pour s' habiller, aller aux toilettes, manger, se laver les mains... alors que jusqu'à présent, il ne voulait faire aucun effort! Bien sûr, il y a eu la rentrée scolaire et une prise en charge parallèle spécialisée en petit groupe, donc difficile de savoir ce qui l'a réellement influencé. Par ailleurs, je voulais également vous informer que personnellement, j'ai souhaité moi aussi faire une cure de magnésium et autres compléments alimentaires après avoir lu le livre du Dr Curtay (qui a fait la préface du livre du Dr Mousain). Et je dois dire que ça a eu un effet spectaculaire sur mon bien être, ma fatigue, mes angoisses et mon état dépressif. Je suis impressionnée du résultat... ce qui m'encourage d'autant plus à poursuivre le traitement sur mon fils. En attendant de vous lire, je vous souhaite une bonne fin de semaine. M - A

(*) D'autres nouvelles sur remedya (le site de l'association) 

31/08/2014

Témoignage d'une maman d'enfant eip

eip : Enfant Intellectuellement Précoce

Caro a écrit en septembre 2013

Bonjour,

Mon fils de 8ans est actuellement descolarisé. Il est "eip", hyperactif, hypersensible, émotif, il se met facilement en colère, vite frustré en cas d'échec. Il bouge beaucoup et il a une attention volatile.

Il a été évalué "tdah" par un service de neuropédiatrie de notre région. Ni mon mari, ni moi ne souhaitons lui donner du méthylphénidate. Nous pratiquons la diète Hafer (sans phosphates, ni addititfs).

 

Caro a écrit en Novembre 2013

Merci pour vos conseils. J'ai acheté le livre du Dr Mousain-Bosc et j'ai pu consulter le médecin que vous m'avez préconisé. Mais je vous remercie surtout de m'avoir éclairé sur la raison pour laquelle Alexandre présente ce déséquilibre. Nous envisageons ainsi d'agrandir la famille ! 

Caro a écrit en Août 2014

Bonjour Marie,

Ce petit message pour vous informer que je vais bientôt accoucher. Le comportement d'Alexandre s'est beaucoup amélioré. Notre médecin de famille très ouvert a pris le relais pour l'accompagnement en micronutrition. Son papa et moi avons  "renforcés nos gènes" en prenant les compléments alimentaires préconisés par le premier médecin. Notre fils fait à nouveau sa rentrée avec les autres enfants mais dans un établissement choisi.

 

 

 

 

01/08/2014

Newsletter août 2014

Bonjour,

Voici un petit reporting de certaines questions posées à l'association via le blog 

Voici quelques questions posées le mois dernier

- j'aurais aimé savoir quelle marque de magnesium je peux donner à mon petit garcon de 4 ans, 15kg?

- est ce mieux de donner en plus du  magnésium un fixateur ?

- J ai constaté un certain effet " rebond" du magnésium sur un long terme, que conseiller dans ce cas?

- Quel est  le risque de toxicité de la vitamine B 6,

- quelle dose maximum pour un jeune enfant? 

- Avez vous des noms de pédospychiatre et/ou de généraliste qui sont pro magnésium sur ma région?

- Après près d’un mois sous magnésium et sans méthylphénidate, nous ne voyons pas de changement.

- A propos du témoignage que vous avez mis sur la newsletter concernant l’enfant de 4 ans, j’aurai aimé savoir au bout de combien de jours exactement la maman avait constaté un changement ? 

- Que savez-vous à propos  des thérapies comportementales?.

Sinon côté coulisses, les articles les plus consultés sont "conference-enfant-hyperactif-et-magnesium" et la newsletter"

Bel été

Marie Association Remedya

Nb les commentaires sont pour une fois "ouverts" (il suffit de cliquer en dessous sur ce mot) 

27/06/2014

Suite d'une réunion organisée par notre association

Bonjour,

Voici ci-dessous un écrit d'une maman qui est venue à une de nos réunions grand public mais qui n'a pas adhéré à notre association.  

Madame

...."Malgré la prise de Magnésium, nous avons pris la décision de donner de la RITALINE à notre fils. Il était en effet suivi aussi par un service pédiatrique dans notre région.

Il commencé progressivement le traitement au méthylphénidate depuis le 30/04. La perte d'appétit, l'énervement vers 19h et les troubles d'endormissement commencent à se faire ressentir depuis la 2ème semaine( dur dur à gérer). Nous espérons que ces effets s'atténueront dès la prise totale du traitement.

Sincèrement, je ne voulais pas arriver à cela, j'ai la boule au ventre. Mais pour son bien être et le bien être de toutes les personnes qui l'entourent il fallait faire quelque chose.

L'hôpital  doit faire un Bilan Psychomoteur cet été.""

Bonne soirée.

Mme V T 

24/06/2014

De l'utilité de ce blog ...

Bonjour à tous

Je vous propose de renseigner ce sondage. Votre participation (gratuite) est décisive. Il en va de son orientation vers une pathologie plutôt qu'une autre, voire le  maintien ou pas de l'existence de ce blog. A vous de jouer ! Marie (on ne peut s'exprimer qu'une fois sur la durée de ce sondage qui est en ligne jusqu'à fin juillet 2014. Par contre on peut cocher 1 ou 2 choix. Vous devez déplacer "l'ascenseur pour visualiser les différents choix) 

Une fois que vous avez renseigné celui-ci, vous pouvez vous rendre sur le site de l'association pour en remplir un autre : www.remedya.fr/sondage

15:57 Publié dans Annonces, Associations, Blog | | Commentaires (0)

12/06/2014

Newsletter juin 2014

Bonjour à tous 

De bonnes nouvelles nous arrivent de la part de famille que nous avons aidé. Cela nous conforte et nous donne du ressort pour continuer. Car la tâche n'est pas de tout repos. Ainsi j'ai voulu prendre contact avec un praticien à mon avis compétent pour un cas d'anoxie néonatale (*). Malheureusement il ne prend plus de nouveaux patients. Cela me permet de d'expliquer via ce billet la raison pour laquelle les coordonnées des médecins ouverts à la prise en charge des troubles de comportement et d'apprentissage via la micronutrition  est réservée à nos adhérents. Les coordonnées d'une pédiatre ont été diffusées largement sur internet en 2008. Son cabinet a été submergé de demandes de rendez vous venant de tout l'hexagone. Très professionnelle, elle a assumé ces nouvelles consultations en plus de sa charge habituelle de travail mais elle ne proposait pas d'autres dates. Ensuite elle ne recevait plus que ces anciens patients. Moralité "tant va la cruche à l'eau, qu'à la fin elle se casse". Côté association nous nous sommes toujours stupéfaits que des parents sont près à faire des centaines de kilomètres amenant fatigue pour tous et frais plutôt que d'adhérer chez nous.

 Je vous souhaite à tous un bel été

Marie Association Remedya - Montpellier- France et francophonie (aussi!) 

(*) L'anoxie néo-natale se traduit par l'absence de cri, le retard de l'apparition du premier mouvement respiratoire, la mauvaise succession et l'aspect anormal des mouvements ultérieurs, un état de cyanose durable, enfin, forme la plus grave, par un état de mort apparente plus ou moins prolongé. Lafon1963.

 

28/05/2014

Un exemple d'action de notre association (mai 2014).

Notre association a demandé de participer à la consultation publique menée par la Haute Autorité de Santé (HAS) au sujet de la "Conduite à tenir en médecine de premier recours, devant un enfant ou un adolescent susceptible d’avoir un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité"-Projet de recommandations de bonne pratique pour les professionnels de santé

La Haute Autorité de Santé (HAS) a en effet réuni un groupe de travail pour rédiger des recommandations de bonne pratique sur la conduite à tenir face à un enfant/adolescent susceptible d’avoir un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Ces recommandations sont destinées au médecins de premier recours, en particulier les médecins généralistes et les pédiatres mais elles concernent aussi les autres professionnels de santé ainsi que d'autres acteurs de la société : professionnels de l’Education Nationale, associations de famille d’enfants présentant des troubles de l’attention/hyperactivité ou des difficultés scolaires, professionnels des secteurs éducatifs, institutions publiques, etc.

La HAS souhaite recueillir l'avis des divers organismes, associations et institutions se sentant partie prenante dans un contexte de repérage d’un enfant ou d’un adolescent susceptible d’avoir un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Marie Association Remedya

 

15:31 Publié dans Actualités, Associations | | Commentaires (0)

04/04/2014

Sollicitation d'un parent

23/10/13 13:09 Philippe a écrit:

"".....Nous sommes parents d'un garçon de 12 ans qui est hyperactif, troubles du comportement, dyspraxie, il a en fait la série des DYS.
Il est actuellement sous méthylphénidate et nous souffrons de devoir lui donner ce traitement. J'ai lu plusieurs dossiers sur un traitement alternatif et j'aimerais savoir si il existe des médecins qui pourraient nous conseiller. Nous habitons en Provence  mais sommes prêts à faire des milliers de kms si nous pouvons trouver un autre remède ......"""

Commentaire de l'association Remedya "ce papa n'était pour autant pas prêt à adhérer chez nous pour 15€ par an ....."  Soit chacun est libre de devenir adhérent ou pas mais il y a déjà un blog gratuit Il nous faut bien faire une différence entre des gens qui s'engagent ne serait ce que financièrement et ceux qui veulent le beurre, l'argent du beurre, etc.... Une association défend avant tout les intérêts de ses adhérents et nous ne faisons pas que distribuer des coordonnées de médecins.