Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/09/2015

TDAH: une pilule qui passe mal

Article par Alexandre Vigneault La Presse 

Publié le 21 septembre 2015 à 07h46 | Mis à jour à 07h46

"Après L'envers de la pilule et Tous fous ?, Jean-Claude St-Onge continue à critiquer vertement l'industrie pharmaceutique et le recours rapide aux médicaments. Son quatrième essai s'attaque à un sujet délicat : le diagnostic du trouble du déficit de l'attention et la médication des enfants.

Pourquoi écrire sur le TDAH ?

Parce que les diagnostics de TDAH ont explosé. Au Québec, les prescriptions de psychostimulants ont été multipliées par quatre au cours de la dernière décennie ......Les critères diagnostiques n'ont aucune validité. Je ne suis pas le seul à le dire ....Les symptômes du TDAH, c'est quoi ? Des comportements qu'ont les enfants : ils ne prêtent pas attention aux détails, ils sont souvent inattentifs durant les jeux ou le travail, ils n'écoutent pas... Il y a neuf critères comme ça. Si vous en avez six, vous êtes TDAH. Pourquoi six et non pas huit comme c'était le cas jusqu'en 1994 ? Pire encore, les critères sont redondants ....

....Qu'avez-vous à dire aux parents dont l'enfant a eu un diagnostic après un processus qu'ils jugent sérieux, qui ont choisi la médication et qui constatent une différence ?

Oui, effectivement, à court terme, ça fait une différence. C'est vrai qu'ils peuvent être plus attentifs, mais Parmi les études indépendantes à long terme - j'en cite quatre dans le livre -, il n'y en a pas une qui montre que c'est efficace à long terme. [...] Après trois ans, les enfants qui n'étaient pas médicamentés ne se portaient pas plus mal que ceux qui continuaient à être médicamentés, au contraire : ils n'avaient pas de moins bonnes notes, ils n'avaient pas plus de problèmes de comportement.

Lire l'article en entier en cliquant ici : tdah-une-pilule-qui-passe-mal

Retrouvez notre association sur remedya.fr

Acheter le livre à paraître en novembre 2015 (5% sont reversés à notre association) 

Les commentaires sont fermés.