Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/06/2013

Apprendre Autrement avec la Pedagogie Positive - A la maison et à l'école, (re)donnez à vos enfants le goût d'apprendre de Florence Servan-Shreiber, Audrey Akoun, Isabelle Paille

Description de l'ouvrage

28 mars 2013
Votre enfant a des difficultés pour se concentrer et retenir ses leçons ? Vous en avez assez des "crises de tête" qui finissent en pleurs ? Vous rêvez de faire rimer travail scolaire avec plaisir, découverte et réussite ? La Pédagogie positive est faite pour vous. Facile à mettre en oeuvre, cette pédagogie offre une démarche pour apprendre à apprendre, mémoriser, comprendre et structurer... Elle aide les enfants à retrouver le goût de faire leurs devoirs et les ados à adopter une méthode de travail efficace grâce à des outils innovants et simples tels que le Mind Mapping, la gestion mentale... Dans cet ouvrage gaiement illustré, les auteures, psychologues spécialistes de l'éducation, réhabilitent le questionnement et la curiosité des enfants de la maternelle à la fin de leurs études et redonnent confiance aux adultes qui les accompagnent. Leur mission est de révolutionner les méthodes d'apprentissage pour permettre à chacun de réveiller son profond désir d'apprendre, dans la joie et la bonne humeur !
 

BiBiographie de l'auteur

Audrey Akoun est thérapeute cognitivo-comportementaliste et Isabelle Pailleau est psychologue clinicienne du travail et des apprentissages. Thérapeutes familiales et formatrices certifiées en Mind Mapping et gestion mentale, elles sont très actives sur les réseaux sociaux : lafabriqueabonheurs et la page Facebook associée. A elles deux, elles ont sept enfants.

17/06/2013

10 Solutions contre le déficit d'attention chez l'adulte : Comment surmonter l'inattention chronique et atteindre vos objectifs

Voici un livre conseillé par un de nos adhérents particuliérement concerné par ce problème

Description de l'ouvrage

19 novembre 2008 10 SOLUTIONS
Les gens croient que le TDA est un problème qui touche les enfants, mais les enfants
grandissent. Bon nombre d'adultes sont également aux prises avec ce problème. Si vous ou quelqu'un avec qui vous vivez êtes atteint du TDA, vous savez probablement qu'il existe, sur le marché, des ouvrages qui traitent de ce trouble, mais ils sont souvent trop longs ou trop compliqués, ou encore trop rebutants et trop complexes par leur nature clinique. Il vous faut des outils simples pour affronter les situations réelles. Ce livre vous offre exactement ce dont vous avez besoin.


10/06/2013

Témoignage d'Angèle, Paris

Notre association a été approchée par une mamie parisienne en 2010. Elle adhérait pour Gabin "très, très gigoteur" de 7 ans. Il était au bord de l'exclusion. Nous avons donné les coordonnées de deux médecins "micronutrition". Les parents sont allés voir l'un d'eux et son petit fils s'en est trouvé vite mieux. Nous avons sympathisé avec Angèle. Nous nous sommes même vues pendant un séjour à Paris. C'était en 2011, elle me disait que ses enfants étaient inquiets car ils trouvaient qu'elle devenait de plus en plus confuse. Son médecin de ville venait de la mettre sous anti-dépresseur et somnifère. Je lui ai conseillé d'aller voir un neurologue qui préconise la nutrithérapie proche de chez elle.

Vu l'âge d'Angèle, cela a mis du temps à agir, 3 mois pour rétablir la clarté des idées/ 6 mois pour avoir 4/5 heures de sommeil nocturne d'affilé. Son médecin de ville lui fait la tête. Mais cela lui est égal.

C'est Angèle qui aide maintenant ses amies plus jeunes. Mais elle n'ose pas leur parler de la micronutrition.

Je viens d'avoir au téléphone le papa de Gabin. Il venait enfin de lire le livre du Dr Mousain-Bosc. Cela lui a fait tilt car il a réalisé le lien génétique entre Angèle et son fils. Lui-même est dyslexique et il présente des symptomes de jambe sans repos. Il m'a avoué avoir été sceptique sur les prescriptions du neurologue mais vu l'amélioration de son fils il a laissé faire (sa mère a jeté les autres médicaments à la poubelle ....). Il regrette que ce genre de médecine ne soit quasiment pas prise en charge par la Sécurité Sociale. Il va aller voir pour lui-même le médecin qui a pris en charge sa maman.


08/06/2013

La Fondation David Lynch

La Fondation David Lynch (*),  a été créé en 2005 pour financer la mise en œuvre de méthodes anti-stress scientifiquement prouvées ( y compris la méditation transcendantale), pour les populations à risque comme les élèves des quartiers urbains mal desservis; anciens combattants souffrant de stress post-traumatique et de leurs familles; Amérindiens souffrent de diabète, les maladies cardiovasculaires et les taux élevés de suicide, les hommes sans-abri qui participent aux programmes de rentrée qui s'efforcent de surmonter les dépendances et les adultes incarcérés.

La Fondation finance aussi la recherche universitaire et l'école de médecine pour évaluer les effets du programme sur le rendement scolaire, le TDAH et les autres troubles de l'apprentissage, l'anxiété, la dépression, la toxicomanie, les maladies cardiovasculaires, le syndrome de stress post-traumatique, et le diabète.

(*) David Lynch est un cinéaste, photographe,musicien, peintre américain. 

En savoir plus : davidlynchfoundation.org/schools

Revue de presse juin 2013

J'avoue qu'à l'heure d'internet "pour tous" avoir du mal à comprendre que des parents donnent aussi facilement du méthylphénidate. D'autant que les effets secondaires très lourds ne sont pas décrits que sur la toile mais aussi sur la notice d'accompagnement. Nous avons par exemple des jeunes adhérents à notre association qui sont devenus dépendants. Les parents dans ce cas là sont plus que démunis, ils sont délaissés par les médecins prescripteurs. Notre blog permet aux parents d'envisager une voie plus "soft" (je ne dirai pas naturelle car la micronutrition a aussi des composés allopathiques).

La ritaline®, c'est comme la nicotine !!!! 

En tapant le mot ritaline sur un moteur de recherche, voici des exemples non exhaustifs d'articles alarmants que l'on trouve sur ce sujet.

Source pourquoi-docteur.nouvelobs.com › Question d'actu‎ par avec | Publié le 31 Mai 2013 Citer " Les ventes de ce médicament prescrit aux enfants souffrant d'hyperactivité ont bondi de 70% en 5 ans  ...Lire en entier :  Faut-il s'inquiéter de l'augmentation des ventes de Ritaline® ...

  • Source    www.elle.fr › Societe › News‎ 
    Par Norine Raja - Le 29/05/2013
     
    ""....Autre constatation : sur la même période, l’âge médian des consommateurs de ces médicaments est passé de 15 ans à 13 ans. Aussi surnommé la « Kiddy Coke  (la drogue des enfants), ce médicament est classé parmi les stupéfiants.""Lire en entier : Hyperactivité: l'explosion des ventes de Ritaline® inquiète - societe ...
  •  

    Source  www.viva.presse.fr/ritaline-les-prescriptions-ont-augmente-de-55-en-cin...
     
    Par Clémentine Ronseaux Date 29 mai 2013 – "Pourtant, malgré ces incertitudes, le laboratoire de recherche Celtipharm a fait le constat que le nombre de boîtes vendues en France s'est accru d'environ 70 % en cinq ans. Plus de la moitié ont été vendues sous la marque Ritaline® (55 %), devant Concerta (24,5 %) et Quasym (20,1 %). Le nombre de patients traités a augmenté encore plus fortement au cours de la même période : +83 % et même +114 % chez les moins de 20 ans. Lire en entier Ritaline® : les prescriptions ont augmenté de 55% en cinq ans | Viva ...
  • Source  www.marieclaire.fr › Bien-être › Actualités santé‎ Par marieclaire.fr / News Publié le 30 mai 2013 |
  • Citer " Surnommée "la cocaïne des enfants", la Ritaline® a connu une progression de ses ventes de 70 % en cinq ans ........ L’Ordre national des Pharmaciens indique que la prescription de ce médicament est initialement « réservée à certains médecins spécialistes exerçant dans les centres du sommeil, en neurologie, en pédiatrie et en psychiatrie. » Pire, la Haute autorité de santé (HAS) recommande de n’utiliser la Ritaline® qu’en « seconde intention » et insiste sur le fait que« des incertitudes demeurent sur les effets à moyen et long terme.»  .... les experts de la HAS évoquent un « risque d’usage détourné, de mésusage ou d’abus », notamment dû au risque de dépendance. " Lire en entier: La ritaline®, une drogue en vente libre pour les enfants ? - Marie Claire

07/06/2013

Troubles de l'attention chez l'enfant : Prise en charge psychologique de Jacques Thomas, Célia Vaz-Cerniglia, Guy Willems

Voici le livre que je suis en train de lire en ce moment ....

Description de l'ouvrage

28 novembre 2007 Psychologie
Distrait, dispersé, souvent agité, l'enfant souffrant de troubles de l'attention se décourage souvent, devient passif, poreux aux sollicitations extérieures. De moins en moins capable d'établir une continuité dans ses pensées, l'enfant n'arrive plus à se concentrer. Les mauvaises notes et autres conséquences scolaires s'accompagnent des critiques des enseignants et des parents. Le psychologue qui prend en charge cet enfant se pose de nombreuses questions : comment observer et comprendre l'enfant, les parents et les enseignants ? Comment apprécier les signes discrets d'inattention et les cas de décrochage ? Par quels moyens distinguer les troubles de l'attention des difficultés de langage, de lecture et d'écriture ? Comment remédier aux difficultés de mémorisation ? Cet ouvrage a pour objectif de puiser dans la psychologie, la psychanalyse, la neuropsychologie, les sciences cognitives et la pédagogie des outils pour accompagner efficacement l'enfant inattentif : compréhension du contexte (famille, enseignants), moyens d'évaluation et de prise en charge de l'enfant, suivi de l'entourage. Les psychologues, orthophonistes, pédiatres ainsi que toutes les personnes confrontées aux troubles de l'attention et aux difficultés de scolarité s'intéresseront à ce sujet.

Biographie de l'auteur

Jacques Thomas est pédopsychiatre.
Célia Vaz-Cerniglia est psychologue, maître de conférences en psychologie du développement.
Guy Willems est neuropédiatre et neuropsychiatre.