Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/03/2010

Ritaline® : ni trop tôt ni trop vite

Le Pr Bernard Golse, pédopsychiatre, psychanalyste, est chef du service de pédopsychiatrie de l'hôpital Necker à Paris. Il est aussi professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'Université René Descartes (Paris V).

"Vous êtes contre le recours à la Ritaline® pour soigner les enfants hyperactifs........
Il existe un petit noyau d'enfants que tout le monde reconnaît comme pathologiquement hyperactifs,..... Ceux-là seront incontestablement améliorés par la prescription d'un médicament.

..mon premier adage, c'est : ni trop tôt, ni trop vite. Pas trop tôt : ce n'est pas normal d'en prescrire avant 6 ans alors que le cerveau n'a pas terminé son organisation. Pas trop vite : lorsque l'on commence par la Ritaline® et qu'elle marche, les parents s'en tiennent souvent là, même si on leur conseille une psychothérapie. Alors moi, je commence par le reste : selon la psychopathologie et l'âge de l'enfant, je prescris un groupe thérapeutique, ou une thérapie individuelle, ou de la relaxation ou une rééducation orthophonique, et la Ritaline® dans un second temps si nécessaire. Cela se justifie d'autant plus que, d'après des études contrôlées, la Ritaline plus autre chose marche mieux, et plus longtemps..." Voir la vidéo :
http://www.dailymotion.com/relevance/search/bernard%2Bgolse/video/x4am9w_bernard-golse-hyperactivit-1_politics

Les commentaires sont fermés.